Zambie : entre Covid-19 et crise de la dette, les habitants en très grande difficulté

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Alors que la crise sanitaire affecte l'économie mondiale, certains pays émergents payent un lourd tribut à la pandémie de Covid-19. La Zambie, enclavée en Afrique australe, en est un exemple. Premier pays d'Afrique en défaut de paiement, elle voit le niveau de vie de ses habitants chuter un peu plus chaque jour.

Plus de 10 milliards d'euros de dette

Mi-novembre, la Zambie, très endettée auprès de la Chine et dont la dette extérieure est estimée à plus de 10 milliards d'euros, a déclaré qu'elle ne rembourserait plus aucun créancier, privés pour la moitié de cette dette. Deuxième producteur mondial de cuivre, le pays a souffert notamment de la dégringolade des prix des matières premières et d'une grande sécheresse.

Un mois auparavant, Lusaka n'avait pas honoré l'échéance de 33,7 millions d'euros prévue dans le remboursement d'une émission obligataire de plus de 632 millions. Conséquence : l'agence de notation Standard & Poor's avait relégué le pays dans la catégorie "défaut de paiement", ce qui implique des pénalités qui gonflent encore plus le coût de la dette.

La Banque africaine de développement avait évalué en 2019 cette dette publique à 80% de son PIB, contre 35% à la fin 2014.

Peu de marges de manœuvre

Les pays du continent ont "abordé la crise avec des marges de manœuvre budgétaires bien moindres que celles dont ils disposaient avant la crise (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi