Zéro alcool pendant la grossesse : les risques mieux connus… mais ces deux fausses croyances circulent toujours

Si les Français connaissent mieux les dangers liés à la consommation d'alcool pendant la grossesse, des progrès restent à faire sur leur perception des niveaux de consommation à risque pour de faibles quantités, relève une étude de Santé publique France. Certaines personnes sont en effet encore susceptibles de penser que la bière peut favoriser l'allaitement ou qu'il est conseillé de boire un verre de vin de temps en temps.

Une prise de conscience plus qu’encourageante autour des dangers liés à l’alcool pendant la grossesse… mais des idées reçues toujours bien présentes. Tel est le constat dressé par Santé Publique France dans son dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire dédié notamment aux « évolutions des connaissances et perceptions des Français entre 2004 et 2020. » « La consommation d’alcool pendant la grossesse comporte des risques pour le développement du fœtus. Par principe de précaution, il est recommandé de ne pas boire d’alcool pendant toute la durée de la grossesse et d’éviter de consommer pendant l’allaitement. », rappelle l’agence en guise d’introduction. Son étude indique en premier lieu qu’en 2020, 91% des personnes âgées de 15 ans et plus estimaient « qu’il ne faut pas boire du tout d’alcool pendant la grossesse », une proportion ayant augmenté de 10 points entre 2004 et 2020, passant de 81% à 91%. « Ce niveau est similaire à la connaissance de la recommandation pour le tabac, 90% déclarant qu’il ne faut pas fumer de cigarettes pendant la grossesse en 2020. », affirment par ailleurs ses auteurs.

Ces évolutions positives vont dans le sens des différentes campagnes de prévention menées auprès du public, se félicite l’agence rappelant que la première a été lancée en 2006. À partir de 2016, cinq campagnes ont été diffusées annuellement en septembre par ses soins, à l’occasion de la...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Enceinte ? Chaque fois que vous buvez un verre d’alcool, vous détruisez un neurone de votre enfant à naître"

A lire aussi