Yvelines : opposé à la vaccination obligatoire, un pompier commence une grève de la faim

·1 min de lecture

Un pompier a été repéré perché sur un toit, mais ce n’était pas pour une intervention de sauvetage. Un soldat du feu volontaire s’est installé, mardi 31 août, avec une tente, sur le toit de sa caserne d’Ablis (Yvelines). La raison ? Il souhaite protester contre la vaccination obligatoire contre le Covid-19 qui concerne sa profession, comme l’a appris l’AFP, relayée notamment par le journal Sud-Ouest.

C’est un riverain qui a aperçu et signalé le pompier en question. Celui-ci s’était installé, tôt dans la matinée, sur la toiture d’un bâtiment de chantier de la caserne située à une soixantaine de kilomètres de Paris. Après des négociations avec les forces de l’ordre, l’homme est finalement redescendu à la mi-journée, sain et sauf. Il s’était installé avec une pancarte sur laquelle était inscrit : "Pompier non vacciné, bon à jeter".

>> A lire aussi - Covid-19 : l’OMS craint une hécatombe en Europe, la vaccination cale !

De retour sur la terre ferme, cet homme de 46 ans et père de famille a présenté sa démission. Il a également fait savoir qu’il prévoyait de se lancer dans une grève de la faim pour signaler son refus de se faire vacciner. Dans une vidéo publiée sur Youtube le 31 août, on peut voir un tableau sur lequel le pompier présentait ses griefs. "Afin de montrer mon désarroi face aux mesures injustes et discriminatoires de notre gouvernement, je ne vais m’alimenter que d’eau", avait-il écrit. "Non à la vaccination obligatoire des enfants. Non à la vaccination obligatoire des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les risques de l'après-Angela Merkel
L'US Army développe un avion qui pourra mener une guerre électronique
Test Covid-19 en pharmacie : les données personnelles de milliers de personnes dévoilées par une faille
"La France reste handicapée par des fiscalités et des réglementations excessives"
Taïwan adopte un budget militaire record pour repousser une invasion chinoise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles