Yvelines : la mère et la fille braquées chez elles par deux hommes au visage dissimulé

Julien Constant
Illustration

Les bandits ont menacé les deux femmes avant de s’emparer de 3 000 €, à Conflans-Sainte-Honorine.


Elles sont très choquées mais n’ont pas été blessées. Une femme de 54 ans et sa fille de 17 ans ont été braquées, lundi soir à leur domicile de Conflans-Sainte-Honorine, par deux hommes casqués, cagoulés et armés d’un pistolet.

Il est un peu plus de 20 heures dans la rue du commandant Robert-Plamont, lorsque les voisins préviennent la police après avoir entendu des cris dans une maison. Les fonctionnaires arrivent rapidement sur les lieux et découvrent les victimes en état de choc. La maman raconte qu’un homme a profité d’une porte-fenêtre, laissée ouverte dans le but d’aérer, pour pénétrer chez elle. Le malfaiteur a entraîné sa fille dans une chambre avant de l’obliger à s’agenouiller sur le lit.

Les deux voleurs ont pris la fuite à scooter

Le braqueur a ensuite utilisé un talkie-walkie pour prévenir un complice. Cet homme au visage dissimulé par une cagoule le rejoint et tous deux menacent la mère de famille avant de se faire remettre une somme de 3 000 € qui était cachée dans la maison. Les deux voleurs ont pris la fuite à scooter avant l’arrivée de la police et après avoir vaporisé du gaz lacrymogène dans la maison.

Les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme de la police judiciaire de Versailles ont été chargés de mener les investigations. Les techniciens de l’identité judiciaire ont passé la maison au peigne fin pour tenter de retrouver des traces et indices dans la maison. Une enquête de voisinage leur permettra peut-être de comprendre si des repérages ont été effectués par les malfaiteurs. Enfin un travail sur les personnalités et les relations des victimes sera mené afin de savoir si ces deux hommes savaient que de l’argent était caché dans la maison.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Poissy : un puits de carbone, solution innovante pour améliorer la qualité de l’air
Mise en cause par la SPA, la directrice du refuge d’Hermeray dénonce une « hypocrisie totale »
Yvelines : David Douillet « arrête la politique »
Yvelines : quatre mois de prison pour avoir frappé et terrorisé sa mère
La Queue-les-Yvelines : le personnel de la Croix-Rouge auprès des enfants handicapés stoppe le travail