Une lycéenne sauve son prof qui était en train de s'étouffer après avoir avalé de travers

·3 min de lecture
Une fois encore, la célèbre manœuvre de Heimlich a prouvé son efficacité

Alors que son professeur d'économie-droit était en fort mauvaise posture, l'une de ses élèves a eu un réflexe providentiel.

Malgré son jeune âge, elle a fait preuve d'un sang froid admirable. Le 31 mars dernier, le lycée Jean-Vilar de Plaisir (Yvelines) a été le théâtre d'un beau sauvetage réalisé par Anaïs, une élève de terminale STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion), sur son professeur d'économie-droit M. Meurisse, âgé de 61 ans.

Un morceau de gâteau coincé dans la gorge

Après une matinée de cours, l'enseignant a en effet profité de la pause déjeuner pour se restaurer dans sa salle de cours, comme la plupart de ses élèves restés sur place. Au cours de son repas, le sexagénaire engloutit notamment un petit gâteau, mais, comme le rapporte 78actu, un morceau de la pâtisserie reste alors "coincé dans sa gorge".

"J’essayais de respirer. Il n’y avait rien qui venait. Mes voies respiratoires étaient complètement obstruées", témoigne l'enseignant, qui se retrouve alors, selon ses propres termes "tétanisé, incapable de faire quoi que ce soit". Devant ses élèves médusés, le professeur tente bien de boire un coup pour faire passer tout ça, mais n'obtient pas l'effet escompté.

Vidéo. "Staying Alive", une application pour les volontaires prêts à intervenir pour sauver des vies

"Quelqu’un a dit de lui taper dans le dos mais je me suis souvenue qu’il ne fallait surtout pas faire ça"

"A partir du moment où il a bu de l’eau, cela s’est empiré", précise même Anaïs, qui faisait partie des élèves assis au premier rang. "On s’est tous regardés. On a commencé à se dire qu’il fallait faire quelque chose, explique la jeune fille, âgée de 17 ans, dans des propos relayés par 78actu. Quelqu’un a dit de lui taper dans le dos mais je me suis souvenue de mon PSC (Prévention et secours civiques) 1 passé au collège et qu’il ne fallait surtout pas faire ça."

L'éclair de génie de la lycéenne ne s'est pas arrêté là, puisqu'elle s'est dans la foulée employée à pratiquer sur son prof la manœuvre de Heimlich, une technique de compression abdominale bien connue des secouristes, qui permet de libérer les voies respiratoires lorsqu'elles sont obstruées. "Je lui ai fait une pression au niveau de l'estomac. J'ai arrêté quand j'ai senti qu'il reprenait son souffle", raconte Anaïs, qui souhaite entamer une formation d'éducatrice spécialisée après le bac.

"J’ai un frère et une sœur médecins qui m’ont dit qu’Anaïs m’avait sauvé la vie"

Encore sous le choc, mais délivré, le professeur a mis fin à son cours, avant de comprendre rétrospectivement qu'il n'était pas passé loin de mourir par asphyxie. "J’ai un frère et une sœur médecins qui m’ont dit qu’Anaïs m’avait sauvé la vie", souligne ainsi l'intéressé, qui a évidemment chaleureusement remercié son héroïque élève.

Cette dernière a même eu les honneurs d'une petite cérémonie organisée par la direction de l'établissement quelques jours plus tard, au cours de laquelle elle a notamment reçu une boîte de chocolats de la part de son professeur. "Anaïs est une personne pour laquelle j’aurai toujours de la reconnaissance", a notamment lancé le sexagénaire, tandis que le proviseur du lycée a salué la "présence d'esprit" dont a fait preuve la jeune fille dans cette situation d'urgence.

Ce contenu peut également vous intéresser :