Yvelines : deux chiens errants pris pour des loups terrorisent les passants

·3 min de lecture
Si aucune morsure n'est pour l'heure à déplorer, les deux canidés ont causé quelques frayeurs aux cyclistes et passants. (Photo d'illustration Getty).

Parfois confondus avec des loups, les deux canidés ont pris la fâcheuse habitude de poursuivre les humains qui passent sur "leur" territoire.

Leur présence est devenue un véritable casse-tête pour les habitants de la zone. Depuis plusieurs mois, deux chiens errants font régner leur loi sur un territoire recouvrant les communes de Rosny-sur-Seine et de Buchelay. Les témoignages de personnes s'étant fait attaquer ou poursuivre par ces animaux pendant un jogging ou une balade à vélo se sont ainsi multipliés ces derniers temps.

"Ils n'appartiennent à personne, ils sont livrés à eux-mêmes, explique dans les colonnes du Parisien le maire de Rosny-sur-Seine Pierre-Yves Dumoulin, vétérinaire dans le civil. Nous savons qu'ils ont entre un an et deux ans. Ils sont nés dans la zone industrielle d'un husky et d'un berger allemand qui gardaient un local artisanal. Le local a fermé et eux se sont retrouvés dans la nature."

"Je n'aimerais pas croiser de nouveau leur route"

Depuis, les deux frères ont donc appris à se débrouiller seuls pour survivre, mais ont donc aussi commencé à semer la pagaille sur les chemins de randonnée du coin. "Ils sont arrivés en courant vers moi, témoigne une marcheuse citée par le quotidien francilien. L'un aboyait dans ma direction, l'autre semblait plus calme. Mais j'étais tétanisée, j'ai déjà été mordue par un chien il y a plusieurs années alors je redoute une nouvelle attaque. Je leur ai parlé tout doucement et ils ont fini par me laisser tranquille. Je n'aimerais pas croiser de nouveau leur route."

Vidéo. "Obliger les gens à sortir leur chien ? Ce n'est pas une bonne idée"

Afin de mettre fin aux nuisances subies par leurs administrés, les élus locaux ont évidemment tenté d'organiser la capture des deux canidés, mais celle-ci s'est jusqu'ici avérée impossible par manque de moyens. Les édiles réfléchissent donc actuellement à embaucher un spécialiste qui pourrait les endormir à l'aide d'un pistolet à seringue. "Mais il y a une distance au-delà de laquelle il est impossible de tenter quoique ce soit sans risquer de les blesser à l'œil, précise le maire de Rosny-sur-Seine. Et comme ils sont impossibles à approcher..."

Aucune morsure à déplorer

Si certains habitants des communes concernées ont demandé à ce que les deux animaux soient abattus, Le Parisien indique que cela est "légalement" impossible car ils ne sont pas considérés comme des animaux dangereux. Jusqu'ici en effet, leurs différentes rencontres avec des humains n'ont jamais débouché sur la moindre morsure, ni sur une quelconque autre blessure.

Certains témoignages font ainsi état d'attitudes pouvant évoquer un jeu ou une tentative de socialisation. "Ils avaient un comportement bizarre et rampaient au sol autour de ma petite chienne, raconte ainsi un promeneur cité par le quotidien régional. Je ne peux pas dire qu'ils étaient agressifs. Mais ils étaient étranges." Une chose est sûre, les insaisissables bâtards n'ont pas fini de faire parler d'eux dans la région.

Ce contenu peut également vous intéresser :