Yvelines : munie d'une fausse ordonnance, elle tente de récupérer gratuitement un médicament à 7000 euros

·2 min de lecture
Les escrocs avaient pris pour cible une pharmacie de Mantes-la-Jolie (Photo : LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)

Une femme âgée de 27 ans a été placée en garde à vue à Mantes-la-Jolie après avoir essayé d’obtenir un médicament anti-leucémique au moyen d’une fausse ordonnance.

La combine n’a pas résisté aux mesures de sécurité liées à ce type de médicaments hors de prix. Une jeune femme âgée de 27 ans a été interpellée par la police et placée en garde à vue à Mantes-la-Jolie, après avoir tenté d’utiliser une fausse ordonnance pour obtenir gratuitement un médicament d’une valeur de 7000 euros.

D’après 78actu, les fait se sont déroulés ce mardi dans une pharmacie de la sous-préfecture des Yvelines. Aux alentours de 10h du matin, la jeune femme s’est présentée à la caisse de la boutique, munie d’une ordonnance pour un médicament anti-leucémique “pris en charge à 100% par la sécurité sociale”, comme le précise le site d’actualité locale.

L’auteur de l’ordonnance injoignable

Ledit médicament n’était toutefois pas disponible en stock. La pharmacienne a donc invité la cliente à repasser dans l’après-midi, tandis qu’elle se chargeait de commander le produit en urgence. “Comme c’est un produit sensible, susceptible de faire l’objet d’un trafic, automatiquement, un message demande de vérifier l’authenticité de l’ordonnance”, explique une source citée par 78actu.

La procédure de vérification ne va cependant pas aboutir, le médecin mentionné par l’ordonnance restant injoignable. Au cours de la matinée, l’employée reçoit finalement un appel du commissariat de police, leur signifiant que l’ordonnance était fausse et que la pharmacie est la cible d’une tentative d’escroquerie.

La suspecte aurait touché 200 euros pour se rendre à la pharmacie avec la fausse ordonnance

Lorsqu’elle revient chercher sa commande dans l’après-midi, la cliente est ainsi interpellée par la police. Soupçonnée de participer activement à un trafic de médicaments sur le dos de la Sécurité sociale, la jeune femme, originaire de Mantes-la-Ville et âgée de 27 ans, est placée en garde à vue.

Selon 78actu, la suspecte a admis devant les policiers qu’elle n’était pas atteinte de leucémie et qu’elle avait été payée environ 200 euros pour se rendre à la pharmacie munie de la fausse ordonnance, dans le but de récupérer le précieux médicament. Elle devrait être mise en examen pour “recel de vol” et “tentative d’escroquerie”, alors que les enquêteurs recherchent désormais activement le ou la commanditaire du méfait.

Ce contenu peut également vous intéresser :