Yvelines : elle refuse de lui préparer une omelette, il la frappe avec un aspirateur

Furieux de ne pas avoir l'omelette qu'il exigeait, l'individu a agressé physiquement sa compagne (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Jugé par le tribunal de Versailles, l'individu a été condamné à une peine de neuf mois de prison ferme, ainsi qu'à une interdiction d'entrer en contact avec son ancienne compagne.

Violentée parce qu'elle ne voulait pas lui faire à manger. Un homme âgé de 28 ans a été jugé et condamné à une peine de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), ce lundi 2 janvier, pour avoir blessé sa compagne dans une dispute au motif consternant.

78 Actu rapporte que les faits se sont produits le 30 décembre 2022 à Plaisir, dans le logement où résidait le couple avec leurs deux enfants. En se réveillant vers 11h, l'accusé aurait exigé de sa compagne qu'elle lui prépare une omelette. La jeune femme aurait refusé et le ton serait alors monté entre les deux conjoints.

La police trouve la maman blessée et les enfants en pleurs

Le média local évoque ainsi des "mots injurieux puis menaçants" lancé par le père de famille à sa compagne. À un certain moment de la dispute, cette dernière aurait réussi à appeler discrètement la police et à poser son téléphone en laissant la communication ouverte, permettant ainsi aux forces de l'ordre d'écouter la suite des événements.

La situation s'est en effet encore envenimée et l'agent de police ayant réceptionné l'appel a pu entendre des cris poussés par la jeune femme, conduisant à l'intervention sur place d'une patrouille dans la foulée. À leur arrivée, les policiers ont découvert la mère de famille blessée au front et saignant "abondamment" ainsi que les deux enfants, âgés de 3 et 6 ans, "en pleurs".

"Au début, je lui ai demandé gentiment"

La jeune femme explique alors toute l'histoire et précise que son conjoint l'a frappée avec le tuyau d'un aspirateur. Placé en garde à vue, ce dernier nie dans un premier temps cette version des faits et affirme que "sa conjointe s’est tapé la tête contre la porte au cours d’une simple dispute". Les preuves recueillies par les forces de l'ordre ne laissent cependant pas de place au doute et ce lundi devant les juges, l'accusé a reconnu qu'il avait agressé sa compagne parce qu'elle refusait de lui faire une omelette.

"Au début, je lui ai demandé gentiment, a-t-il assuré dans des propos rapportés par 78 Actu. Puis j’ai insisté dans la rigolade. Ça a dégénéré. Elle m’a mordu. J’ai pris l’aspirateur, mais c’était plus de l’intimidation. C’est dans la bousculade qu’elle a reçu un coup avec le bout du tuyau rond." Alors que le procureur avait requis une peine de 12 mois de prison, l'individu a finalement été condamné à passer neuf mois derrière les barreaux. Il est par ailleurs interdit d'entrer en contact avec la victime et de se rendre à son domicile.

VIDÉO - Violences conjugales : pourquoi autant de victimes ?