Yvan Le Bolloc’h (Caméra café, 20 ans déjà) : "Il était temps que l’on revienne !"

Nicolas VELTER / CALT Production / M6

Quel regard portez-vous sur le Jean-Claude de 2019 ?

Il touche au bout ! Il est en bout de courses et a pris les 20 dernières années dans la gueule. Il pensait qu’avec son pote ils allaient tout déchirer, que le 21e siècle serait leur apothéose et qu’ils deviendraient des cadors.

Il est dépassé ?

Oui, par tout. A commencer par #MeToo. Jean-Claude était quand même, dans l’entreprise, un appeau à féministes. Aujourd’hui, il finirait au bûcher avec des petites brindilles pour que ça dure plus longtemps (rires). Il a été dépassé dans tous les domaines de son expertise. Il n’y a plus de VRP, de commerciaux partant avec une belle auto et sa mallette pour dormir dans un hôtel derrière la gare pour être plus proche des clients. Tout se fait par internet. Il a été balayé. Il a cru qu’il pourrait utiliser les réseaux sociaux mais maintenant on sait tout grâce à eux. On n’est pas à l’abri. Vous sortez avec un casque sur la tête et vous montez sur votre scooter et il y a une photo de vous. C’est vraiment la perte d’adhérence avant le grand saut. On en est là.

Est-ce facile de défendre un tel personnage sexiste, raciste et dépassé aujourd’hui ?

Encore plus qu’avant je trouve. Je défends un personnage, pas la cause des gros balourds machistes qui droguent leurs femmes pour pouvoir partir en douce la nuit tombée. Je vais chercher les failles. Je pense qu’on a vraiment envie de donner deux balles à Jean-Claude pour lui payer un café car i...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi