Yseult se compare à Johnny Hallyday et s'attire les foudres des internautes

·1 min de lecture

Tous les jeunes chanteurs rêvent d'une carrière à la Johnny Hallyday, de sa longévité et de sa popularité. Mais tous n'ont pas le toupet de le clamer à la première interview. Yseult fait partie de cette jeune génération d'artistes qui comptent. Et dont la voix porte en dehors de la scène musicale pour évoquer ses combats contre les discriminations raciales et grossophobes, deux causes qui lui tiennent à coeur. Mais cet engagement vaut à la dernière lauréate de la Victoire de la révélation des remarques acides de la part de personnes outrées par son franc-parler. Ainsi, sa décision de quitter la France pour la Belgique, afin de mieux vivre son art, a scellé définitivement la scission entre eux. "En France, je me sens blâmée pour être simplement moi-même", confiait-t-elle en expliquant avoir choisi pour refuge Bruxelles, plus "éclectique". "Ses habitants accueillent la diversité et sont plus sincères concernant leur passé colonial, ce qui est un sujet complètement tu en France".

Soupçonnée d'exil fiscal par ses détracteurs, Yseult n'a plus rien à leur prouver. Et leur a adressé un nouveau message via les réseaux sociaux, ce vendredi 2 avril 2021. "Bonne chance pour m’éteindre de la scène française. J’suis là pour perdurer comme Johnny, va falloir faire avec", a écrit l'ancienne candidate de Nouvelle star, avec son assurance habituelle. De quoi faire bondir les internautes, lesquels ne se sont pas gênés pour souligner sa vanité. "Attention le boulard", a prévenu l'un d'entre eux, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Emmanuel Macron provoque la colère des médecins : l'un d'eux témoigne et s'en prend au président
Touche pas à mon poste : les internautes s'inquiètent de l'absence prolongée de Jean-Michel Maire
Mort de Bertrand-Kamal : Alexia Laroche-Joubert révèle ce qui a été fait des 700 000 euros de dons
Xavier Dupont de Ligonnès bientôt retrouvé ? Son meilleur ami assure qu’il va “se passer des choses”
Top Chef 12 : Matthias Marc réfute les accusations de sexisme et s'en prend au montage de l'émission