Yonne : armé d'un couteau, un homme menaçant meurt après l'intervention de la gendarmerie

·2 min de lecture
"Les gendarmes ont fait usage du taser mais le suspect était toujours très menaçant. Puis l'un d'entre eux a fait usage de son arme à feu à deux reprises. Il le touche probablement.é

Un homme armé d’un couteau de boucher aurait été touché par des tirs de gendarmes alors qu’il avait menaçait la population selon des premiers éléments de l’enquête. Sa mort est arrivée dans des circonstances encore à déterminer.

Ce lundi 28 décembre, dans le petit village de Mélisey en Haute-Saône, un homme de 56 ans vient perturber la quiétude quotidienne en menaçant les habitants avec un couteau de boucher. Selon le parquet d’Auxerre, des pompiers se rendent d’abord sur place avant de faire appel à la gendarmerie. En fuite à travers champs, l’homme bien connu du village pour être “malade” mais “traité” selon le maire du village, est poursuivi par trois gendarmes.

“Lâchez ce couteau, lâchez ce couteau !” ont crié les militaires selon un témoin interrogé par l’Yonne républicaine. “Il y a eu beaucoup de mouvements. Je n'ai pas vu grand-chose car je me suis mis sur le pas de ma porte. Et j'ai entendu les coups de feu. Il y a eu plusieurs détonations."

Un tir de taser puis deux coups de feu

Selon le procureur de la République Hugues de Phily, “les gendarmes ont fait usage du taser mais le suspect était toujours très menaçant. Puis l'un d'entre eux a fait usage de son arme à feu à deux reprises. Il le touche probablement”. Si les premiers éléments de l’enquête affirment que les gendarmes avaient fait des sommations, l’inspection de la gendarmerie nationale a été saisi par le parquet d’Auxerre pour éclaircir les faits. Une autopsie est en cours.

Le procureur a évoqué la légitime défense car le quinquagénaire se serait “avancé vers eux en courant avec ce couteau”. Une information judiciaire pourrait être ouverte, ce mercredi 30 décembre.

Ce contenu peut également vous intéresser :