Yonne: un électeur refuse de porter un masque, casse l'urne, puis finit en garde à vue

Hugues Garnier
Un scrutateur vide l'urne contenant les bulletins de vote, le 20 mars 2011 à Dijon - Jeff Pachoud, AFP/Archives

Faire fi de toute crise sanitaire. Alors que le second tour des municipales se tient ce dimanche 28 juin, la tenue du vote se fait sous des conditions strictes en raison de la crise de coronavirus. Gel hydroalcoolique à disposition des électeurs et électrices, distanciation physique à respecter ou encore port obligatoire du masque à l'intérieur des bureaux de vote.

Reste que certains ne souhaitent tout simplement pas respecter ces obligations. En témoigne l'événement qu'a connu ce matin la commune de Thorigny-sur-Oreuse, dans l'Yonne.

Un électeur s'est rendu dans le principal bureau de vote de la ville mais s'est vu refuser de déposer son bulletin dans l'urne car il ne portait pas de masque. Le maire lui a alors demandé de s'en procurer ce qui l'a énervé et fait perdre son sang froid. L'électeur s'est alors saisi de l'urne avant de la jeter par terre, la brisant, puis est rentré chez lui.

L'heure d'ouverture des bureaux de vote de la ville prolongée

"L'urne était hors d'usage, on ne pouvait plus l'utiliser", raconte Pierrick Bardeau à L'Yonne Républicaine. Le maire a alors contacté la préfecture qui n'avait jusqu'alors jamais fait face à un tel cas de figure. Les assesseurs ont changé l'urne devant des témoins. Une opération qui a duré une quarantaine de minutes, oligeant le bureau de vote à fermer.

La préfecture a par ailleurs décidé de prolonger la durée de l'ouverture des bureaux de vote de Thorigny-sur-Oreuse: initialement prévue à 18 heures, leur fermeture a eu lieu a 19 heures.

Le septuagénaire a alors été interpellé à son domicile par les gendarmes avant d'être placé en garde à vue pour outrages, violences et dégradations.

Article original publié sur BFMTV.com