Yoann Fréget, gagnant de The Voice 2, heureux de chanter dans… le métro !

Yoann Fréget est plus heureux que jamais. Il y a quelques jours, le lauréat de la saison 2 de The Voice a réalisé l'un de ses plus grands rêves : chanter dans le métro. Dans une vidéo partagée sur son profil Instagram ce mardi 3 décembre, le chanteur de 32 ans se confie sur cette expérience qui le comble de bonheur. "Aujourd'hui j'ai réalisé un rêve que j'avais depuis plusieurs années, et je voulais vous l'annoncer officiellement. Je ne me le suis pas autorisé pendant des années, notamment par peur du regard des autres", commence-t-il.

À travers un long texte posté en légende de cette publication, il revient en détails sur cet instant magique : "Quelques mois avant de gagner THE VOICE devant + de 10 millions de personnes sur TF1, j'avais obtenu mon accréditation de #MusicienDuMétro... Pris dans le tourbillon de l'émission, ainsi que dans la lutte médiatique qui s'en suivit, je ne m'étais finalement jamais autorisé à vivre ce doux rêve d'égayer les métros de Paris, étant ainsi au plus proche des gens... ❤ C'est désormais chose faite, et je ne peux même pas expliquer ma joie par des mots... :))", écrit-il. Et le jeune homme ne compte pas s'arrêter là. "Vous pourrez donc parfois me retrouver dans le métro parisien, quand ça me prend, pour apporter la lumière", annonce-t-il fièrement, tandis qu'un sourire se dessine sur son visage.

Les fans de Yoann Fréget ont tenu à réagir, pour le féliciter : "Respect. YOANN 🙏😍👏", "Encore merci de la part de ton public, cher Yoann ! Les voyageurs

Retrouvez cet article sur GALA

Le prince William est rentré de sa tournée dans le Golfe… juste à temps pour voir ses enfants avant de dormir
Mariage de Beatrice d’York : ce gros deal financier qui échappe à ses parents Sarah Ferguson et Andrew
Nicolas Sarkozy : comment sa première femme l’a aidé dans sa carrière politique
Kristen Stewart se confie sur ses cheveux courts et son style sexy : " je déteste la demi-mesure "
Carla Bruni, victime collatérale d'une petite vengeance envers Nicolas Sarkozy