Dans les yeux de Thomas Pesquet : des nuages ou des montagnes de glace ?

·1 min de lecture

« Ce ne sont pas des nuages, ce sont des montagnes de glace [situées en Antarctique, NDLR] ! » Cette fois-ci, les photos de Thomas Pesquet sont pleines d'ambiguïtés. En effet, son équipage ne se doutait pas que la trajectoire de la Station spatiale internationale leur permettait d'apercevoir le pôle Sud, excepté l'astronaute américaine Megan McArthur, qui était persuadée de l'avoir aperçu en ce début de juillet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« J’étais persuadé que c’était trop loin de notre trajectoire : c'est le continent le plus au sud de la Terre ! » se défend l'astronaute français. Mais le lendemain, après quelques calculs de trajectoire pour réitérer l'expérience de Megan, ils ont bien vu le continent glacé. Cette terre hostile, habitée par des membres d'expéditions scientifiques« Un peu comme la Station spatiale internationale », remarque Thomas Pesquet. 

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles