Yann Arthus-Bertrand, dix choses à savoir sur le réalisateur et écologiste

·1 min de lecture

Depuis les années 1970, il a pris fait et cause pour notre planète, notre faune, notre flore. Au militantisme sur le terrain, ce passionné d'écologie a préféré le pouvoir de l'image sur grand et petit écran. Ce samedi 13 mars, Yann Arthus Bertrand qui est encore sur mille projets de films sensibles célèbre sa 76è bougie. Et nous de vous en révéler un peu plus sur cet infatigable humaniste.

1/ Une histoire de médailles :

Yann Arthus-Bertrand fait partie de la célèbre famille de médaillistes-joailliers fondée en 1803 par Claude Arthus-Bertrand et Michel-Ange Marion. Leur société fournit entre autres la médaille de la Légion d'honneur et grave le grand collier de la Légion d'honneur porté par les présidents de la république française.

2/ Une femme à l'origine de sa vocation

Dès l'adolescence, il se passionne pour les actions de la primatologue et anthropologue britannique Jane Goodall : "Elle est mon modèle et mon inspiration. Elle l’a toujours été. Je voulais faire la même chose qu’elle mais avec des lions. Chaque fois que j’en ai l’occasion, j’assiste à ses conférences. Et l’habitude n’y fait rien : chaque fois, j’en suis ému, bouleversé. Et chaque fois aussi, j’en sors motivé de plus belle pour reprendre les combats qui sont les miens."

3/ Star de cinéma ?

En 1963, âgé de 17 ans, Yann Arthus-Bertrand devient assistant réalisateur puis acteur. Il joue entre autres aux côtés de Michèle Morgan dans Dis moi qui tuer en 1965 et dans OSS 117 prend des vacances en 1970.

4/ Sa femme, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Gérald Darmanin accusé de viol : le ministre de l'Intérieur convoqué au tribunal
Patrick Pelloux ne mâche pas ses mots contre le gouvernement et la campagne de vaccination : "On s'y est pris comme des guignols" (VIDEO)
"Si le ridicule tuait, il tuerait plus que le Covid..." : la violente attaque d'Emmanuel Macron contre les élus dans la gestion de la crise
Emmanuel Macron envisagerait un confinement dur et total de l'Île-de-France
Le prince William sort du silence après l'interview de Harry et Meghan : "Nous ne sommes pas une famille raciste" (VIDEO)