Yanis Marshall (Star Academy) : cette rumeur sur son homosexualité qu'il bat en brèche

Si Yanis Marshall a collaboré avec les plus grands artistes comme Céline Dion ou encore Mariah Carey, les Français l'ont découvert grâce à la nouvelle saison de la Star Academy. En effet, il succède à Kamel Ouali et a pour mission de donner les cours de danse aux académiciens. Un nouveau défi passionnant pour le danseur qui ne s'attendait tout de même pas à un tel rythme de travail. "Le plus stressant, finalement, est de chorégraphier l'émission du samedi soir, car nous n'avons que quelques jours. En comparaison, aller au château pour donner mes cours, c'est presqu'un moment calme dans ma journée ! J'enseigne depuis longtemps, alors c'est assez naturel pour moi", a-t-il ainsi confié dans les colonnes de Télé 7 Jours, lundi 7 novembre 2022.

Depuis qu'il a fait son entrée dans le programme, Yanis Marshall ne cache pas suivre ce que l'on peut dire sur lui sur les réseaux sociaux. "C'est humain", a-t-il lâché. D'ailleurs, il en a profité pour rétablir une vérité le concernant. "Je n'ai rien lu de désagréable, hormis quelques petites erreurs, comme le fait que je serais homosexuel que depuis 2016, moi qui suis sorti du ventre de ma mère en chantant du Donna Summer", a-t-il lancé en rigolant. De quoi mettre fin à certaines rumeurs alors qu'il sous-entend s'être donc toujours senti homosexuel.

Kamel Ouali et Yanis Marshall se connaissent très bien

Concernant les liens qu'il pourrait avoir avec Kamel Ouali, là encore, Yanis Marshall a joué carte sur table. (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Eva Longoria : émue et sublime en robe drapée satinée, elle est distinguée par le duc de Séville
Kim Kardashian et Kanye West : ce rapprochement de courte durée entre les ex qui a fait sensation
Faustine Bollaert : l'aveu inattendu de son mari Maxime Chattam à la fin de son dernier livre
Rebel Wilson maman pour la première fois : adorable photo de sa fille au doux prénom
"Vous ne baisez plus ?" : cette question hallucinante de Léa Salamé face à Gad Elmaleh pour une très bonne raison