Qui sont les Yamnayas, peuple nomade qui a bousculé l'Europe il y a 5000 ans ?

·2 min de lecture

Il y a 5.000 ans, les Yamnayas, venus de la steppe eurasienne, ont migré vers l’ouest de l’Europe, et se sont installés dans différentes régions du continent. Leur arrivée marque durablement le patrimoine culturel et génétique des habitants de l’Europe de l’Ouest, de l’Âge du Bronze à nos jours.

D’où vient le patrimoine génétique des Européens modernes ? Depuis les années 2010, les séquençages des génomes d’individus ayant vécu à l'âge du Bronze, entre 2.700 et 900 avant J.-C., se multiplient, s’appuyant sur les progrès dans l’étude des os anciens. Les nouvelles techniques ont permis d'identifier quatre peuples fondateurs de l’Européen moderne, mais aussi de répondre à une question à laquelle l’archéologie seule ne parvenait pas à répondre : grâce à l’analyse d’ADN, nous savons aujourd’hui que l’apparition de nouvelles technologies et coutumes marquant l’entrée dans l’âge du Bronze serait liée aux déplacements des Hommes, et non des idées. Ces dernières années, le poids de l’immigration des Yamnayas, tribu nomade de culture Yamna originaire des steppes eurasiennes occupant le territoire des actuelles Ukraine et Russie, est alors revu à la hausse.

L’héritage des Yamnayas en Europe

La culture des Yamnayas se caractérise par une façon originale d’enterrer les morts : ils peignaient les corps avec un pigment ocre et les enterraient individuellement, en formant un tumulus. Cette pratique est à l’origine de leur nom, tiré du qualificatif russe désignant les "tombes en fosse", et s'est ensuite étendue à l'Ouest de l'Europe. En 2015, renforce la théorie selon laquelle les Yamnayas sont aussi à l'origine de la culture de la céramique cordée, style de poterie caractéristique de l'Europe centrale et orientale du troisième millénaire avant J.-C., reconnaissable par ses gravures obtenues par la pression de cordelettes sur la paroi du récipient avant sa cuisson.

Le lien entre les Yamnayas et la population relative à la culture de la céramique cordée a été établi par la génétique, qui a révélé qu'ils partageaient une grande partie de leurs patrimoines génétiques respectifs. C'est ainsi que l'analyse ADN a permis d'expliquer les apparents transferts culturels entre l'Est et l'Ouest de l'Europe en prouvant la migration des Yamnayas, et d'éclairer l'évolution des Européens.[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

La peste frappait déjà l'humanité il y a 5.000 ansUne 4e "tribu" ancestrale aux origines des Européens modernesL’histoire de France se lit dans nos gènesL'ADN dévoile l’histoire mouvementée des EuropéensPéninsule Ibérique : la génétique révèle une importante vague migratoire venue des steppes il y a 4500 ans

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles