Yémen: des milliers d'enfants au bord de la famine, alerte l'Unicef

Le fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) lance un nouveau cri d’alarme : des millions d'enfants sont actuellement menacés par la famine au Yémen, en proie à la guerre depuis plus de cinq ans.

Des millions d'enfants au Yémen risquent de se retrouver « au bord de la famine » en raison du manque d'aide dans le pays en guerre, où l'épidémie de Covid-19 se propage, indique l'Unicef dans un rapport.

2,4 millions d'enfants mal nourris d'ici fin 2020

Faute de financement humanitaire notamment, le nombre d'enfants mal nourris pourrait atteindre 2,4 millions d'ici la fin de l'année, soit une hausse de 20% et le taux de mortalité parmi les moins de cinq ans pourrait aussi augmenter.

Déclenché il y a plus de cinq ans, le conflit oppose le pouvoir, appuyé par l'Arabie saoudite, aux rebelles houthis, soutenus par l'Iran. Pour l'ONU, la crise humanitaire dans ce pays pauvre de la péninsule arabique, est la pire au monde.

« La première des choses à faire, c’est évidemment d’arrêter cette guerre »

« Cinq années de guerre civile tragique ont décimé la population yéménite et laissé ses infrastructures complément exsangues, que ce soit le système de santé ou le système économique, explique Sébastien Lyon, le directeur général de Unicef France. Au Yémen aujourd’hui, 90% de la nourriture disponible est importée. Le système agricole est complètement en lambeaux. Et là récemment, s’ajoutant à tout cela, il y a en plus une épidémie de criquets pèlerins que le pays n’est pas en mesure d’endiguer vu la situation terrible dans laquelle il se trouve. La première des choses à faire, c’est évidemment d’arrêter cette guerre qui est tragique et qui a duré trop longtemps. Donc la première demande de l’Unicef, c’est évidemment que toutes les parties au conflit arrivent finalement à se mettre autour d’une table. Il y a eu beaucoup de tentatives qui ont eu lieu ces dernières années, mais sans succès. Une solution doit vraiment être trouvée rapidement, parce que la situation se détériore très vite. »

L'organisation a réclamé une aide de 461 millions de dollars (près de 411 millions d'euros) pour son action humanitaire dans le pays et 53 millions de dollars (plus de 47 millions d'euros) supplémentaires pour lutter contre le Covid-19. Malgré l'urgence, seuls 39% du premier montant et 10% du second ont été récoltés à ce jour, selon l'Unicef qui pousse la sonnette d'alarme sur la réduction de ses programmes sur le terrain.

Ce contenu peut également vous intéresser :