Yémen : les combats font toujours rage entre les rebelles houthis et les forces gouvernementales

Au Yémen, dans la région de Marib, les rebelles houthis ont revendiqué une avancée face aux forces gouvernementales soutenues par une coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite. C’est le dernier bastion du gouvernement dans le nord du pays, à proximité de l’Arabie Saoudite voisine. Les forces gouvernementales se disaient confiantes il y a quelques jours. "Nous célébrerons bientôt notre victoire à Sanaa, une authentique victoire yéménite, arabe et islamique. Nous sommes convaincus que le projet de dévastation des Houthis soutenu par l’Iran sera anéanti", a expliqué le lieutenant-général Sagheer bin Aziz, chef d’état-major de l’armée yéménite. Attaque contre une raffinerie saoudienne Les Houthis ont attaqué une raffinerie à Ryad, capitale de l’Arabie Saoudite. "Nos forces armées ont lancé une opération avec six drones contre Aramco dans la capitaine de l’ennemi saoudien", a avancé Yahya al-Saree, porte-parole des Houthis, vendredi 19 mars. La population vit au rythme des combats. "Nous condamnons ce qu’il se passe, nos enfants ont peur, ils sont terrifiés. La vie des étudiants, des jeunes, des travailleurs et des innocents est menacée", déplore une habitante. Si les États-Unis ont récemment retiré les Houthis de la liste des organisations terroristes, ils se disent très inquiets de la situation dans le pays.