"Yélé ma petite lumière", le nouveau conte tendre et poétique de l’Amiénois Toma Sidibé

Stéphane Hilarion
·1 min de lecture

Toma Sidibé chante aussi bien en bambara, langue du Mali son pays d’adoption, qu’en français. L’artiste “afro-picard” comme il se défini, est né à Abidjan en Côte-d’Ivoire, a grandi à Amiens, avant de retourner vivre en Afrique de l’Ouest à 17 ans. Une double culture au cœur de sa musique et de ses textes. Il vient de sortir son troisième album pour enfants Yélé ma petite lumière et peaufine les derniers détails du spectacle avec lequel, si tout va bien, il devrait partir en tournée dans quelques jours.

(Re)trouver notre petite lumière

Après Tom-tom et Larazette en 2009 et Le génie Donkili l’année d’après, Toma Sidibé convie ici les enfants à un voyage poétique sur les traces d’un petit garçon, Toma, et de sa meilleure amie, Yélé, une petite lumière qui a quitté la Voie Lactée pour découvrir le monde des humains. Ensemble, Toma et Yélé jouent, chantent, rient, Mais un matin, Yélé la petite lumière est triste, elle n’a pas vu ses parents depuis longtemps car ils voyagent beaucoup : ce sont des "étoiles filantes". Les deux amis décident de partir à l’aventure pour retrouver les parents de Yélé. A travers une multitude de tableaux, l'artiste aborde des thèmes de la vie qui lui sont chers. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi