Xyllela fastidiosa, la bactérie qui menace les oliviers français

Les feuilles sont noircies, un arbre est asséché. À Antibes (Alpes-Maritimes), un olivier a tous les symptômes de la bactérie Xyllela fastidiosa. À une cinquantaine de kilomètres, à Menton, un autre arbre est touché. La ville a réagi aussitôt. "On fera tout pour potentiellement éviter que la maladie puisse se propager. Le protocole c'est l'arrachage de l'olivier atteint, et ceux qui se trouvent dans un rayon de dix mètres", explique Franck Roturier, directeur parcs et jardins de la Ville de Menton (Alpes-Maritimes). Première en France La responsable ? La bactérie Xyllela fastidiosa donc. Véhiculée par des insectes suceurs de bois, elle va d'arbre en arbre. Vue pour la première fois en 2013 en Europe, elle n'avait encore jamais été repérée en France. La filière oléicole s'inquiète. Les professionnels veulent éviter des paysages de désolation comme en Italie où un million d'arbres ont été décimés dans tout le pays. Depuis 2015, les règles de commercialisation de végétaux ont pourtant été renforcées. Aucun remède n'existe à ce jour.