XV de France : François Cros, un podologue en ovalie

Brillant pour sa troisième sélection contre l'Angleterre (24-17), François Cros n'est pas un Bleu comme les autres. Le troisième ligne du Stade toulousain, 25 ans, a décroché son diplôme d'État de pédicure-­podologue le 5 juillet, la veille de rallier Marcoussis dans la peau de réserviste pour la Coupe du monde au Japon. L'aboutissement d'un double cursus associant études et sport de haut niveau, une prouesse devenue rarissime. Cet enfant d'Aussonne (Haute-Garonne), qui a délaissé le basket et la natation pour le ballon ovale dans le club voisin de Seilh avant d'être recruté par les Rouge et Noir en cadets, avait de bonnes raisons de poursuivre une formation après son bac S.

Lire aussi - Rugby : l'art de la passe selon Romain Ntamack

"Si tu coupes tes études à ce moment-là, c'est compliqué de les reprendre ensuite, argumente-t-il. Et puis j'en avais besoin pour me sortir du milieu du rugby. On est des privilégiés. À 22 ans, je gagnais plus que mes parents. Je n'ai jamais manqué de rien, mais je ne suis pas issu d'un milieu aisé et ils m'ont inculqué la valeur de l'argent. Le fait d'être en contact avec des personnes 'normales', des étudiants qui prennent des crédits pour payer leurs études, m'a aidé à garder le sens des réalités." Les parents, père technicien agricole, mère assistante maternelle, peuvent jubiler de la réussite du fiston. "J'ai passé trois saisons à m'entraîner avec les pros avant d'avoir ma première feuille de match, appuie-t-il. Depuis, je vis un rêve éveil...


Lire la suite sur LeJDD