XV de France: Les Bleus terrassent les Dragons et gardent espoir

Ludovic LUPPINO
·3 min de lecture

L'espoir est permis: le XV de France a infligé sa première défaite au pays de Galles (32-30) dans le Tournoi des six nations 2021, samedi au Stade de France, un succès qui lui permet de conserver une chance de décrocher le titre.

Les Bleus joueront un ultime match, en retard, vendredi prochain (21h00) face à l’Écosse au Stade de France pour tenter de remporter le trophée. Les Français devront l'emporter avec le point de bonus offensif et un écart d'au moins 21 points pour être sacrés. Le pays de Galles rate le Grand Chelem.

Les Français courent après leur premier trophée depuis 2010 et ont encore une chance d'y parvenir après avoir réussi un incroyable renversement de situation au terme d'un match fou.

Au bord d'encaisser un quatrième essai rédhibitoire à vingt minutes de la fin, les hommes de Fabien Galthié se sont ressaisi en mettant une pression folle à des Gallois qui jusque-là semblaient maîtriser leur sujet.

Un essai refusé à l'arrière Brice Dulin pour un déblayage dangereux qui a conduit à l'exclusion du deuxième ligne Willemse, aurait pu ruiner les chances françaises.

Mais au lieu de cela les hommes de Fabien Galthié ont terminé en trombe en inscrivant deux essais dans les trois dernières minutes par leur capitaine Charles Ollivon et Dulin, élu homme du match. Avec quatre essais au total, après ceux de Romain Taofifenua et Antoine Dupont en première, le bonus offensif est acquis.

-Retour de Ntamack-

Les Gallois terminent avec le point du bonus défensif mais n'ont plus leur destin entre les mains.

La mission était difficile: il fallait impérativement s'imposer si possible en marquant quatre essais face au XV du Poireau, en quête d'un treizième Grand Chelem.

Les Bleus ont relevé le défi en retrouvant le chemin du succès avec panache une semaine après leur défaite à Londres devant l'Angleterre (23-20).

Les hommes de Galthié restaient sur deux victoires face aux "Dragons rouges", à Cardiff (27-23) dans le cadre du Tournoi 2020 et (38-21) en ouverture de la tournée automnale au Stade de France.

Mais les Gallois, en pleine résurrection après une campagne 2020 ratée, n'avaient plus rien à voir avec la pâle équipe submergée par la vague bleue fin octobre.

Ils ont répondu aux assauts des Français qui ont aplati deux fois dans le premier quart d'heure, par Romain Taofifenua et Antoine Dupont. Dan Biggar et Josh Navidi se sont chargés de remettre les "Dragons" à égalité en profitant d'un manque d'agressivité en défense des Français.

En première période, les Gallois avaient la possession du ballon et les partenaires de Charles Ollivon ont essuyé deux tuiles avec les blessures du deuxième ligne Taofifenua (genou) et de l'ouvreur Matthieu Jalibert (protocole commotion).

Romain Ntamack, entré au relais du N.10 de Bordeaux-Bègles, a permis aux Bleus de recoller au score (17-17) avant la pause d'un coup de pied de pénalité dans l'axe.

- Prouesse contre l'Ecosse -

Avec un nul, les Gallois étaient virtuellement titrés mais tout était encore possible pour les Bleus à condition de prendre l'ascendant en seconde période.

Les Gallois ont vite freiné les espérances françaises en seconde période. L'ailier Josh Adams a résisté à la tentative de sauvetage de Dylan Cretin pour apporter un troisième essai aux siens.

Les Gallois n'était pas loin du K.O. quand leur ailier surdoué Louis Rees-Zammit a joué un numéro d'équilibriste dans le coin droit. Mais l'essai a été refusé car le ballon a touché la base du poteau.

Au bord du précipice, les Bleus ont réagi en repartant à l'assaut avec la suite que l'on connaît. Il leur faudra réussir une grande prouesse vendredi pour être sacrés. Mais l'espoir est toujours là.

ll/bpa