Xinjiang: Les USA dénoncent les pressions de Pékin sur des entreprises américaines

·1 min de lecture
XINJIANG: LES USA DÉNONCENT LES PRESSIONS DE PÉKIN SUR DES ENTREPRISES AMÉRICAINES

WASHINGTON (Reuters) - La Maison Blanche a prévenu vendredi qu'elle suivait de près la question du travail forcé au Xinjiang après que des entreprises américaines ont été attaquées par des consommateurs chinois pour s'être engagées à ne pas utiliser de coton provenant de la région chinoise.

"La communauté internationale doit, selon nous, s'opposer à ce que la Chine utilise la dépendance des entreprises privées envers ses marchés pour étouffer la liberté d'expression et entraver les pratiques commerciales éthiques", a déclaré Jen Psaki, porte-parole de la Maison Blanche, lors d'une conférence de presse.

Plusieurs marques étrangères de vente au détail, dont Nike, ont fait l'objet de critiques dans les médias et sur les réseaux sociaux en Chine après avoir exprimé leurs préoccupations sur la situation dans le Xinjiang.

Lundi, les Etats-Unis, l'Union européenne, le Canada et la Grande-Bretagne ont imposé des sanctions contre des responsables chinois pour atteintes aux droits de l'homme dans le Xinjiang.

Des défenseurs des droits de l'homme et des experts de l'Onu estiment qu'au moins un million de Ouïghours sont détenus dans des camps dans le Xinjiang, dans l'ouest de la Chine, où ils seraient soumis au travail forcé, à la torture et à des campagnes de stérilisation, accusations rejetées par Pékin.

(Steve Holland, David Brunnstrom et Tim Ahmann;version française Camille Raynaud)