Les “Xinjiang Police Files” prouvent l’acharnement de Xi Jinping contre les Ouïgours

Dessin de Paolo Calleri, Allemagne/Cartoon Movement

Les “Xinjiang Police Files” ont été rendus publics fin mai par la Victims of Communism Memorial Foundation, en collaboration avec un groupe de médias internationaux comprenant la BBC, USA Today, Der Spiegel et le Consortium international des journalistes d’investigation. Ces “Dossiers de la police du Xinjiang” forment une vertigineuse montagne d’images, de documents, de discours et de bases de données sur des détenus. Ils donnent à voir les efforts que déploie le Parti communiste chinois (PCC) pour effacer toute trace de l’identité et de la culture ouïgoures dans cette population de la région du Xinjiang, à l’extrémité ouest de la Chine.

Parmi toutes ces pièces figure le texte d’un discours officiel que le ministre de la Sécurité publique, Zhao Kezhi, [également sous-secrétaire de la Commission politique et juridique du Comité central du PCC], a prononcé en juin 2018 [lors d’une réunion-bilan du travail de la police du Xinjiang]. Ce texte, estampillé “secret”, donne à voir sans fard l’état d’esprit du PCC, ainsi que le mode de pensée justifiant à ses yeux les mesures coercitives qu’il prend contre le peuple ouïgour et d’autres minorités turciques [Kazakhs, Kirghizes, Ouzbeks].

Xi Jinping, grand architecte d’une massive campagne de détention

Zhao Kezhi dit à maintes reprises et sans ambiguïté que le président Xi Jinping est à l’origine des politiques visant les Ouïgours du Xinjiang. Dans cette allocution, qui couvre 10 pages dans sa traduction anglaise, les mots “Secrétaire général Xi” apparaissent 14 fois ; Xi Jinping est systématiquement désigné par son titre au sein du PCC [véritable source de son autorité, plus encore que sa position de chef de l’État].

Dès le début du discours, Zhao Kezhi identifie clairement Xi Jinping comme le principal architecte et avocat de cette massive campagne de détention sans procès de centaines de milliers de personnes.

Voici les premières phrases du discours :

“Ma visite aux fins d’enquête au Xinjiang a été approuvée par le Secrétaire général Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang ; cela reflète pleinement la très grande importance et le plein soutien qu’accorde le Comité central du PCC ayant le camarade Xi Jinping en son cœur au travail effectué au Xinjiang. Le but de cette investigation est de s’assurer de la mise en œuvre de la stratégie du Secrétaire général Xi Jinping dans la gouvernance du Xinjiang, ainsi que des importantes instructions données le 6 janvier pour faire avancer la lutte contre le terrorisme, pour coordonner et étudier les bonnes expériences et les bonnes pratiques du travail de contre-terrorisme et de maintien de la stabilité au Xinjiang. Une attention particulière sera apportée à la gestion des lieux de détention et au développement dans le sud du Corps de production et de construction du Xinjiang [conglomérat d’origine paramilitaire et carcérale].”

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles