Xi Jinping en Arabie saoudite: la Chine, une carte à jouer «lors des périodes de tensions entre Riyad et Washington»

AP - Bay Ismoyo

Le président chinois Xi Jinping est en Arabie saoudite ce 7 décembre, le dirigeant du premier pays importateur de pétrole au monde en visite chez le premier pays exportateur, et cela dans un contexte de crise énergétique. La visite de trois jours du président chinois dans la région fera peut-être grincer des dents aux États-Unis, allié historique du royaume saoudien. Décryptage.

La relation Washington-Riyad a connu des coups de froid récemment et les monarchies du Golfe veulent diversifier leurs relations, comme l'explique Camille Lons, chercheuse à l'Institut international des Études stratégiques (IISS), au micro de Nicolas Falez, du service international de RFI.

« C’est un sommet très politique... notamment pour l’Arabie saoudite dans le contexte des relations un peu difficiles avec les États-Unis récemment. C’est une façon d’afficher cette relation avec Pékin qui est florissante.

C’est quelque chose qu’on a déjà vu les années précédentes, par exemple le fait que la tournée asiatique de Mohammed ben Salman avait eu lieu peu de temps après l’affaire Jamal Khashoggi [journaliste mort au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul] et donc les tensions qu’on avait vues entre l’Arabie saoudite et leur allié à Washington ». Après le meurtre du journaliste en octobre, le prince héritier saoudien avait effectué une tournée en Asie qui l'avait notamment mené en Chine.


Lire la suite sur RFI