Xavier Dupont de Ligonnès : pourquoi les enquêteurs ont beaucoup espéré d’un nouveau témoignage

·1 min de lecture

L'espoir est revenu l'espace d'un instant. Révélée par le Journal du dimanche, une perquisition a eu lieu le 18 mai dans l’abbaye de Saint-Michel-en-Brenne (Indre), en lien avec la recherche de Xavier Dupont de Ligonnès. La raison : un individu a affirmé y avoir vu le père de famille, suspect d'un quintuple meurtre et introuvable depuis avril 2011. Mais les policiers de la PJ de Nantes et de l’OCRVP (Office central pour la répression des violences aux personnes) ne sont tombés que sur une fausse piste.

Il y avait pourtant de quoi y croire. Car les enquêteurs ont déjà exploré la piste des monastères : celui de Roquebrune-sur-Argens (Var) ou de Sainte-Madeleine du Barroux (Vaucluse) ont déjà été inspectés. Ce dernier établissement a notamment été fréquenté par XDDL au cours des années 1980. Si Saint-Michel-en-Brenne attire aussi l'attention, c'est qu'un homme en cavale s'était déjà caché dans l'abbaye intégriste : l'ancien responsable de la milice lyonnaise Paul Touvier, seul Français condamné pour crime contre l’humanité en 1994.

Lundi, Xavier Dupont de Ligonnès a également refait l'actualité avec le décès de Guy Joao. Confondu à tort avec le père de famille soupçonné du meurtre de sa femme et ses quatre enfants, en octobre 2019, l'homme est mort à 71 ans, des suites d'une longue maladie selon son épouse. Le retraité, qui vivait entre l’Écosse et la France, avait été très affecté par son arrestation. Il attendait des excuses de la justice française et écossaise qu’il n’aura jamais (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kate Middleton meilleure "magicienne" que Diana : les secrets de son influence
Anne Sinclair émue aux larmes chez Léa Salamé : ce témoignage qui l'a bouleversée
VIDEO - Pascal Praud moqueur sur le concert test d'Indochine : "C'est très intéressant de faire des tests"
Xavier Dupont de Ligonnès : Guy Joao confondu à tort est mort à 71 ans
Meghan Markle et Harry : les Américains commencent aussi à les lâcher

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles