En 2022, Bertrand veut "offrir une alternative" au duel Macron-Le Pen

·1 min de lecture

Son annonce a pris de vitesse l’ensemble des poids lourds de la droite républicaine. Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France, a annoncé mercredi, dans un entretien au Point, sa candidature à l’élection présidentielle de 2022. "Je pense que c’est le moment de prendre mes responsabilités", a-t-il commenté dimanche matin, au micro du Grand Rendez-vous sur Europe 1.

"Crise d'une exceptionnelle gravité"

"La France est dans un moment tel qu’elle en a rarement connu : une situation de crise d’une exceptionnelle gravité, une crise sanitaire, sécuritaire, économique et identitaire", a-t-il énuméré. "Il faut donner l’espoir du redressement, de la réconciliation et offrir une alternative politique", soutient encore l’ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy.

 

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici 

"J'incarne une droite très attachée aux valeurs républicaines"

"Nous ne pouvons pas en 2022, comme en 2017, avoir Emmanuel Macron et Marine Le Pen", ajoute-t-il, dans l'hypothèse d'un second tour qui réunirait de nouveau le fondateur de La République en marche ! et la présidente du Rassemblement national. "Ce statu quo ne nous sortira pas de notre déclin. J'incarne une droite qui est une droite républicaine, très attachée à ces valeurs républicaines, mais en donnant une dimension concrète à la liberté, à l'égalité, à la fraternité", défend Xavier Bertrand, qui a quitté le parti Les Ré...


Lire la suite sur Europe1