X-Men Apocalypse sur Canal+ Cinéma : Savez-vous quel record détient le réalisateur Bryan Singer ?

La Rédaction

De quoi ça parle ?

Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d'années et désillusionné par le monde qu'il découvre, il réunit de puissants mutants dont Magneto pour nettoyer l'humanité et régner sur un nouvel ordre. Raven et Professeur X vont joindre leurs forces pour affronter leur plus dangereux ennemi et sauver l'humanité d'une destruction totale.

Réalisé par : Bryan Singer Avec : James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence

Une transformation difficile

La transformation d'Oscar Isaac en Apocalypse prenait initialement trois heures et demie, mais avec l’habitude, l’équipe a réussi à réduire ce temps à une heure et demie. L'acteur portait des prothèses sur toute la tête, du front aux mâchoires, en passant par les joues, le nez et le crâne. Pour qu’il ne souffre pas trop de la chaleur et de l’humidité derrière son maquillage, ses prothèses et son costume, un système de refroidissement similaire à celui utilisé par les pilotes automobiles via leurs vêtements a été conçu. Entre les prises, le comédien était en plus immergé dans de l’eau glacée pour que la température sous l’armure reste acceptable.

Voilà à quoi Apocalypse aurait pu ressembler...


Fox a cassé la tirelire !

Avec un budget estimé à 240 millions de dollars, X-Men: Apocalypse est le film de la franchise le plus coûteux puisque X-Men: Le commencement avait coûté 160 millions, X-Men: Days of Future Past 200, X-Men 75, X-Men 2 110 et X-Men - L'affrontement final 210. Ce budget très élevé est à mettre en parallèle avec les nombreuses scènes de destruction massive de ce sixième opus.

La scène d’extraction de Quicksilver

Si la scène avec Quicksilver/Vif-Argent dans X-Men : Days of Future Past était à la fois jouissive et technique, celle que l’on a pu découvrir dans Apocalypse est d’un tout autre niveau. Mêlant accélérations et ralentis, la scène d’extraction (où Evan Peters sauve les élèves de l’école qui est en train d’exploser) a été un véritable challenge pour Bryan Singer et son équipe. Ces derniers ont notamment dû utiliser des caméras de dernier cri, leur permettant de faire un travelling à 145 km. Un making-of à découvrir ici permet de comprendre la difficulté de la scène. 


Un record

Avec ce nouvel épisode, Bryan Singer détient le record du metteur en scène ayant réalisé le plus de films de super-héros appartenant à une même franchise, à savoir quatre films consacrés aux mutants X-Men. Il devance ainsi Christopher Nolan et sa trilogie Batman.

Changement de titre

Le film devait à l’origine s’appeler "Age of Apocalypse" comme il en va dans la bande dessinée. Mais dans le but de davantage se démarquer des titres des deux blockbusters Avengers: L'ère d'Ultron et Transformers: L'âge de l'extinction, il a été changé en "Apocalypse".

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages