Xénogreffe : et l'éthique dans tout ça ?

·2 min de lecture

Comme nous l'avons évoqué, la xénogreffe du rein d'un cochon sur une patiente en état de mort cérébrale a fait la une de la presse. La plupart des articles soulignent le caractère prometteur et spectaculaire de cette avancée. Dans ceux qui sont disponibles après la requête « xénogreffe rein porc » sur un moteur de recherche, aucun ne parle d'éthique. De chez nous, à Futura, en passant par Sciences et Avenir, France Info, Libération, Les Échos, France Culture, et le Huffpost. En réalité, ce dernier est le seul à consacrer quelques modestes lignes à l'éthique de cette pratique à la fin de son article. Dans les autres, celle-ci est balayée d'un revers de main avec comme seule et unique justification « après tout, ce ne sont pas des primates, donc tout va bien »« Tout va bien, petit, tout va bien », pour paraphraser un célèbre rappeur français. Le train du progrès scientifique ne semble pas s'attarder trop longtemps à la gare de la bioéthique à l'instar de son acolyte, le train des algorithmes de recommandations. C'est pourquoi nous avons tenu à écrire cet article concernant l'éthique de la xénogreffe, qui est une pratique qui soulève beaucoup plus de questions problématiques qu'on ne le penserait de prime abord. 

Quelques rappels

Le champ de l'éthique normative – qui élabore des théories afin de considérer quelles actions sont morales ou immorales – à ne pas confondre avec l'éthique descriptive – un champ plus apparenté à la psychologie des jugements moraux, qui tentent de savoir comment nous formons de tels jugements – se divise en trois grands courants de pensée : l'éthique de la vertu qui juge nos actions en se référant à des intentions et des traits de caractère qu'il faudrait cultiver, l'éthique déontologiste qui juge nos actions en fonction d'une loi morale immuable et l'éthique conséquentialiste qui juge nos actions en fonction des conséquences qu'elles peuvent avoir sur le monde. Dans cet article, nous ferons surtout référence à l'éthique...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles