Worldwine Women : quatre étudiantes à la rencontre des vigneronnes d’Europe

Par Olivier Bompas
·1 min de lecture
WorldWine Women, Elisabeth, Zoé, Manon et Sophie.
WorldWine Women, Elisabeth, Zoé, Manon et Sophie.

Élisabeth étudie à l'École Centrale de Lyon, Manon à Agro Paris Tech, Zoé à HEC Paris et Sophie à l'ENS de Lyon. Ces quatre étudiantes ont réalisé durant près de quatre mois, de septembre à fin décembre, en partenariat avec l'Inrae (l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement), une étude sociologique sur la perception du changement climatique et la conscience écologique en viticulture dans les pays européens. Elles ont axé leur travail sur la viticulture durable et la place des femmes dans cet univers. « Le message de ces vigneronnes, leurs leçons de vie, aux croisements du travail de la terre, de la science et de l'art, sont précieux pour toute personne perdue dans la rapidité de notre monde, où le superficiel et l'essentiel se mêlent », expliquaient-elles en préambule de leur projet. De retour en France, après un périple qui les a conduites jusqu'au berceau de la viticulture en Géorgie, elles préparent un documentaire pour rendre compte de leur travail. En forme de premier bilan, elles répondent aux questions du Point.

Le Point : Pouvez-vous nous expliquer l'enjeu du projet ?

Les WorldWine Women : Nous sommes étudiantes dans des filières très différentes mais toutes quatre animées par la même quête de sens, et nous avons décidé de prendre une année de césure pour réfléchir. Nous sommes fascinées par le vin, cet univers nous est apparu idéal pour aller à la rencontre de personnes passionnées, aux croisements du tra [...] Lire la suite