Wimbledon : sans joueurs russes ni attribution de points, quel intérêt pour le tournoi ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AELTC / Joe Toth / POOL / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce lundi s'ouvre le tournoi de tennis de Wimbledon  à Londres. Mais cette édition sera très spéciale, car l'organisation a décidé de bannir les joueurs et joueuses russes et biélorusses en raison de la guerre qui sévit encore en Ukraine . Cette décision est contestée par l’ATP et la WTA qui ont décidé de n’attribuer aucun point aux participants. Ce contexte tendu a laissé planer le doute quant à la venue ou non des stars mondiales et sur l'intérêt du tournoi, qui aurait perdu de sa superbe sans Novak Djokovic, Serena Williams ou même Rafael Nadal. Seule certitude : les numéros un et deux mondiaux, Daniil Medvedev et Alexander Zverev, seront absents, respectivement banni et blessé tout comme la Biélorusse Aryna Sabalenka, 6e mondiale et demi-finaliste l'année dernière.

"C'est le tournoi le plus prestigieux qui existe"

Mais pour Patrice Hagelauer, ancien directeur technique national, la présence des joueurs à Londres n'est en rien économique. C'est avant tout une question de prestige, de renommée du tournoi. "Les tournois du Grand Chelem et particulièrement Wimbledon, je crois que les joueurs jouent pour gagner le tournoi", assure-t-il. "L'argent, les points, tout cela a moins d'importance. Il y a le poids de l'histoire, il y a le poids de la tradition. Je crois que c'est le tournoi le plus prestigieux qui existe et les points n'ont vraiment que peu d'intérêt pour les joueurs", détaille l'ancien tennisman.

Un duel Nadal-Djokovic ?

Cette édition 2022 marquera le retour après ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles