William plutôt que Charles sur le trône, les Britanniques sont clairs

·1 min de lecture

Criant désaveu. Ce vendredi 9 avril, la monarchie britannique est en deuil. Le prince Philip, qui n'aura pas passé le cap des 100 ans qu'il devait fêter le 10 juin prochain, s'est éteint au château de Windsor. Un deuil douloureux commence pour la reine, qui était marié avec le duc d'Edimbourg depuis 1947. La monarque, âgée de 94 ans, va-t-elle réussir à surmonter son chagrin ? Ou décidera-t-elle d'abdiquer pour laisser sa place à son fils, le prince Charles ? Selon le site Cheatsheet, il y a très peu de chances que la reine choisisse de démissionner de ses fonctions royales. Une chose est certaine, les britanniques auront bien du mal à se séparer de leur reine, qui règne sur le Royaume-Uni depuis 1952.

Ces derniers semblent surtout également peu enclins à voir son fils, le prince Charles, lui succéder. En effet, comme le rapporte le site Histoires royales, un nouveau sondage révélé indique clairement leur préférence pour son fils, le prince William. Selon cette étude menée par DeltaPoll, 47% des anglais souhaiteraient voir le duc de Cambridge monter sur le trône à la mort de la reine Elizabeth II. Côté prince Charles, seuls 27% des sondés souhaiteraient le voir roi. Préparé depuis son plus jeune âge, il est peu probable que le prince de Galles renonce au trône. Comme sa mère, il devrait assumer ses fonctions jusqu’à sa mort, ou jusqu’à ce qu’il n’en soit plus capable physiquement. A noter qu'il est possible qu'il puisse néanmoins nommer son fils aîné, régent.

Contrairement au prince (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kate Middleton et William : bientôt des nouveaux voisins ?
Tragique ! Le prince Philip meurt le jour de l'anniversaire de mariage du prince Charles
Mort du prince Philip : pourquoi a-t-il abandonné le nom Mountbatten ?
PHOTO - Les Mystères de l'amour : Etienne de retour 30 ans après !
Le prince Philip : cette enfance à part auprès d'une mère schizophrène