William Leymergie conseiller conjugal : "Trop peu de maris réalisent qu'un mariage est un marathon"

·1 min de lecture

En amour, William Leymergie sait de quoi il parle. A l'occasion de la sortie de son premier roman intitulé Mirebalais ou l'amour interdit, disponible à partir du 31 mars, l'ancien visage de Télématin a fait quelques confidences à Sophie Davant, avec qui il a tissé des liens professionnel et personnel très forts. Interrogée sur sa vision des femmes, très présentes dans son livre, William Leymergie a expliqué : "Trop peu de maris réalisent qu'un mariage est un marathon. Il faut entretenir la relation quotidiennement, par une parole, un geste, un regard...".

L'animateur de 74 ans a également fait une véritable déclaration d'amour à la gente féminine, à qui son ouvrage rend un très bel hommage. "J'étais plus heureux en travaillant avec des femmes. Elles sont plus créatives, moins gouvernées par l'ambition, plus subtiles, plus charmantes... tout en jouant plusieurs parties dans la même journée. Avec elles, il n'y a pas de problèmes de 'corones'. Je trouve les hommes un peu trop balourds", a-t-il confié.

Depuis 45 ans, William Leymergie partage sa vie avec Maryline Robin, styliste et mère de ses trois enfants. Un amour qu'il n'hésite pas partager dans les médias, lui qui éprouve une immense admiration pour celle qu'il aime. "Elle excuse et pardonne beaucoup de choses, et je trouve que dans le monde dans lequel nous vivons, avec ces réseaux sociaux qui font de nous des juges permanents, c’est une assez jolie qualité", expliquait-il dans nos colonnes. Amoureux comme au premier jour, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Bon anniversaire avec tes amours », la mère de Laeticia Hallyday poste une photo étonnante
PHOTO - Chabadabada : Luana et Paul Belmondo, un couple qui dure
Une leçon pour Harry ? Les vifs regrets de Diana après son déballage télévisé en 1995
VIDÉO - "Je fourche souvent !" : Anne-Élisabeth Lemoine pétillante à propos de mots mal prononcés
Corinne Masiero persiste et signe après les César : "Ma force, c'est d'être moche et vulgaire"