William Klein, décès du célèbre photographe «coup de poing»

Le plus célèbre des photographes américains à Paris a influencé des générations de photographes dans le monde entier. Samedi 10 septembre, William Klein est décédé « paisiblement », à l’âge de 96 ans, dans sa ville préférée, a annoncé lundi 12 septembre son fils, Pierre Klein.

Grâce à l’audace et la liberté de ses images, William Klein a révolutionné la photographie du XXe siècle. Avec lui, le photographe quitte le rôle du spectateur pour assumer pleinement d’être aussi acteur de l’image. Klein n’hésite pas à peindre ses tirages, à recadrer les planches contacts de ses photos, à varier les angles, employant le flou, le grain et les contrastes sans limites pour encore mieux troubler le spectateur.

« Parler de la vie »

Jusqu’à la fin de sa vie, même en fauteuil roulant, il s’est baladé dans les expositions et les rues de Paris avec son appareil photo dans la main. Pendant toute sa carrière, l’usage de son troisième œil n’est jamais limité à la photographie, car le regard et la sensibilité de William Klein s’expriment aussi à travers du cinéma, de la peinture et du graphisme. « La photographie m'a offert la possibilité de parler de la vie. C'était très excitant pour moi. De plus, cela m'a permis de créer des livres et bien plus encore. Tout cela va de pair », il nous avait confié à l’occasion de la très grande rétrospective de son œuvre en 2005, au Centre Pompidou. En effet, le talent suprême de l’artiste américain consiste à réunir dans ses œuvres photographiques toutes les disciplines.


Lire la suite sur RFI