William et Harry : frères et rivaux malgré eux

Loin des yeux, plus près du coeur ? C'est un effet inattendu du confinement, qui les a retenus chacun d'un côté de l'Atlantique. Selon nos confrères du Sun, le rendez-vous est pris pour midi, heure américaine. Dans le Norfolk, le jour décroît. Le prince William, qui a couché ses trois enfants et soupé avec Kate Middleton, s'installe devant son ordinateur pour... renouer le dialogue avec son cadet Harry, installé Los Angeles depuis mars 2020. Après des mois de brouilles et de malentendus, les frères fâchés ont repris contact grâce à l'application Zoom. Un premier pas encourageant alors que les Anglais les pensaient irréconciliables.

La mort brutale de leur mère en 1997 a uni à jamais les deux frères. Malgré des tempéraments très différents. Malgré la cruauté de l'ordre de succession. William est aussi stable et réfléchi que son cadet est fragile et impulsif. Et pour cause : l'aîné est préparé à devenir roi depuis des années, alors que son cadet a dû grandir avec la conscience qu'il ne serait qu'une "roue de secours". La réussite et le bonheur de William avec Kate Middleton ont également renvoyé Harry à ses errances et sa solitude.

Quand Meghan Markle est entrée dans sa vie, "Dirty Harry" s'est enfin senti considéré. Il rêvait de s'affranchir de la famille royale, l'ex-héroïne de Suits s'est imposée comme la clé de son émancipation. Le mariage des Sussex a révélé et aggravé de sérieux désaccords entre les frères. William, blessé, a laissé Harry s'envoler pour les Etats-Unis. Mais

Retrouvez cet article sur GALA

Jean-Paul Belmondo de retour sur la Côte d'Azur avec Adil Rami
Ces vacheries de Nicolas Sarkozy sur François Fillon
Thomas Fabius cambriolé : un très lourd butin
Emmanuel Macron : ce mystérieux dîner avec François Baroin
Philippe Etchebest sous surveillance ? "Je suis dans le viseur de beaucoup de monde"