Comment William et Harry font vivre la mémoire de leur mère, la princesse Diana

·11 min de lecture
Lady Di, Harry et William en août 1995 - Johnny EGGITT - AFP
Lady Di, Harry et William en août 1995 - Johnny EGGITT - AFP

William et Harry inaugurent ce jeudi une statue en hommage à Lady Di. Avec cette œuvre, réalisée par l'artiste Ian Rank-Broadley, les deux frères veulent "aider à se remémorer la vie et l'héritage" de leur mère, morte en août 1997 dans un accident de voiture dans un tunnel sous le pont de l'Alma, à Paris. La statue, installée dans les jardins du palais de Kensington, est dévoilée à une date symbolique: ce 1er juillet 2021 aurait marqué le 60e anniversaire de Diana.

Depuis des années, les deux princes entretiennent avec ferveur la mémoire de leur mère. S'efforçant de marcher dans ses traces, il ajoutent à son statut d'icône, celui de la femme harcelée par la presse et de la mère tendre et aimante. Par leurs témoignages, leurs hommages ou encore des commémorations officielles, William et Harry font vivre l'héritage de celle qui a disparu alors qu'ils n'avaient encore que 15 et 12 ans.

Diana la bienfaitrice

Si Diana était si populaire, même après son divorce d'avec le prince Charles, c'est qu'elle s'était investie dans de nombreuses grandes causes. Des images très marquantes et très relayées dans la presse à l'époque, la montrent ainsi au milieu d'enfants malades, ou traversant un champ de mines antipersonnel en Angola. Les deux princes se sont attachés aux mêmes causes que leur mère, et n'ont pas manqué de le médiatiser.

Ils participent ainsi régulièrement aux Diana Awards, créés en 1990 par l'ancien Premier ministre britannique Gordon Brown, et qui récompensent les auteurs de bonnes actions. En 2020, le prince Harry avait livré un discours émouvant, sur cet événement "qui honore l'héritage de [sa] mère".

"Je sais que ma mère a été une source d'inspiration pour beaucoup d'entre vous, et je peux vous assurer qu'elle se serait battue à vos côtés", avait-il dit. "Comme beaucoup d'entre vous, elle n'avait pas choisi le chemin le plus facile, le plus confortable ou le plus populaire. Mais elle a défendu des choses et des gens qui en avaient besoin".

Depuis 2007, William est le président du Royal Marsden Hospital à Chelsea, comme l'avait été Diana avant lui. Il a, depuis, rendu plusieurs visites à cet établissement spécialisé dans le traitement du cancer, et comme sa mère en juin 1990, visité le chantier d'une nouvelle aile, en octobre dernier.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En février 2019, le duc de Cambridge est aussi devenu mécène de "The Passage", un refuge pour sans-abri qu'il avait visité pour la première fois en 1993, avec son frère et sa mère. "Les visites que j’ai faites en tant qu’enfant à cet endroit m’ont laissé une impression profonde et durable", avait-il commenté.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Harry s'est de son côté engagé pour l'œuvre de bienfaisance Sentebale, qui vient en aide aux enfants victimes de l’extrême pauvreté et du VIH/sida au Botswana et au Lesotho. "Ma mère travaillait avec des enfants vulnérables et des personnes touchées par le Sida. J’ai vraiment l’impression qu’en faisant cela, je peux suivre ses traces et garder son héritage vivant", avait commenté le duc de Sussex sur Instagram. Il collabore aussi régulièrement avec HALO Trust, l'association avec laquelle Diana était allée en Angola.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les deux frères sont engagés auprès de dizaines d'organisations avec lesquelles a travaillé Lady Di, ou qui mènent des combats similaires à ceux qu'elle soutenait. Parmi eux, la lutte contre le Sida, la protection des animaux, ou encore le bien-être des enfants défavorisés et des adolescents vulnérables.

Harry et William, qui ont terriblement souffert de la mort de leur mère, collaborent aussi régulièrement avec des organismes qui sensibilisent à la fragilité de la santé mentale, et plus particulièrement chez les enfants qui ont perdu un parent.

Diana, la femme harcelée par les tabloïds

William et Harry n'ont jamais pardonné aux tabloïds la façon dont ils ont poursuivi leur mère, et ont dénoncé à plusieurs reprises leur harcèlement. Ils tiennent les journaux pour responsable de sa mort.

Les récentes révélations sur la BBC, qui en 1995 a eu recours à des méthodes "trompeuses" pour obtenir une interview de la princesse, a ravivé leur ressentiment.

"L'interview a grandement contribué à l'aggravation de la relation entre mes parents et a depuis blessé d'innombrables autres personnes", a ainsi déclaré William dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. "C'est infiniment triste de savoir à quel point les manquements de la BBC auront alimenté les peurs, la paranoïa et la solitude des dernières années que j'ai passées avec elle".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Notre mère était une femme incroyable qui a consacré sa vie au service des autres", a écrit de son côté le prince Harry dans un communiqué. "Elle était résiliente, courageuse et incontestablement honnête. Les conséquences de cette culture et de pratiques non-éthiques lui ont finalement coûté la vie".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quelques mois avant, en octobre 2019, Harry était monté au créneau pour défendre son épouse Meghan contre la presse tabloïd britannique, qui la harcèlent selon lui "sans pitié" comme sa mère la princesse Diana, et avait déposé plainte contre le Mail on Sunday.

"Ma plus grande peur est que l'histoire se répète", avait-il déclaré dans une lettre ouverte. "J'ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme devenir la victime des mêmes forces puissantes".

Diana, la mère

Les princes, qui avaient rarement évoqué leur enfance, et la personnalité de leur mère, sont sortis de leur réserve en 2017, à l'occasion d'un documentaire Diana, Our Mother: Her Life and Legacy ("Diana, notre mère: sa vie et son héritage), produit par HBO. William et Harry y racontaient leur enfance.

"C'est la première fois que nous parlons tous les deux d'elle en tant que mère", y livrait Harry. "Elle était très simple et aimait beaucoup rire et s'amuser. Elle était très espiègle. Elle compre­­nait qu'il y avait une vie réelle hors des murs du Palais", ajoute William. https://www.youtube.com/embed/5hkdZSOGK58?rel=0&start=16

Plus récemment, le prince Harry a co-produit pour AppleTv+ une série documentaire avec Oprah Winfrey sur la santé mentale. Intitulée The Me You Can’t See, il en est le premier intervenant. Dans son épisode, le frère de William y dévoile s'être tourné vers l'alcool et la drogue et avoir fait de nombreuses crises d'angoisse, traumatisé par la mort de sa mère.

"J’étais tellement en colère contre tout ce qui lui est arrivé et le fait qu’il n’y ait absolument aucune justice du tout", y explique Harry, qui estime que le décès de sa mère a affecté toute son existence, de sa relation avec Meghan à ses relations personnelles au sein de la famille royale britannique, et suivi une thérapie pour guérir.

Des hommages officiels...

Si cette année Diana a droit à une statue, en 2007, pour ce qui aurait été son 46e anniversaire, Harry et William lui avaient organisé un concert caritatif. "Concert for Diana", diffusé dans 140 pays, a réuni à Wembley des stars telles que Elton John, Duran Duran, Bryan Ferry, Lily Allen, Rod Stewart ou Kanye West.

https://www.youtube.com/embed/zq-DNgkw6ww?rel=0

Lors du mariage de Meghan et Harry, en mai 2018, mais aussi celui de Kate et William en avril 2011, invités et spectateurs ont pu entendre l'hymne Guide Me O Thy Great Redeemer, qui avait été chanté lors des funérailles de Lady Di, en 1997.

https://www.youtube.com/embed/Fyu0FoZJXNM?rel=0

Lors du baptême du prince Louis en juillet 2018, le prélude de Rhosymedre, de Ralph Vaughan Williams, est joué par un orgue dans l'église. Ce même morceau avait été joué à l'abbaye de Westminster pendant les funérailles de la princesse de Galles. On a aussi pu l'entendre lors du mariage de Meghan et Harry.

Sur Instagram aussi, les deux frères ne manquent pas une occasion de rendre hommage à leur mère. En août 2019, Harry et son épouse Meghan partagent une citation de la princesse de Galles, indiquant à leurs abonnés que "les mots ont le pouvoir d'inspirer".

"Accomplissez un acte de bonté au hasard, sans attendre de récompense, en sachant qu’un jour quelqu’un pourrait faire la même chose pour vous", peut-on lire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les Sussex ont aussi publié une photo de Diana sur un message célébrant le début du mois des fiertés, et rappelant l'engagement du couple pour la cause LGBTQ+. Ils ont ainsi publié un cliché de Lady Di en 1996, au côté d'un malade Sida à qui elle avait rendu visite Londres.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En 2016, William et Kate se rendent au Taj Mahal, dernière étape de leur périple d'une semaine en Inde et au Bhoutan. Le couple partage, sur les réseaux sociaux, une photo où il pose assis sur le "banc de Diana", recréant l'une des photographies les plus célèbres de Lady Di.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le prince Charles et la princesse de Galles s'étaient rendus en Inde en février 1992, voyage au cours duquel Diana fut photographiée seule devant le Taj Mahal. Cette image était devenu un symbole de sa solitude lorsque le couple se sépara quelques mois plus tard.

Ou plus discrets

Les épouses de William et de Harry se chargent elles aussi, de glisser des hommages à Diana, à travers les bijoux et les tenues qu'elles portent. Kate Middleton a ainsi hérité en 2010, de la bague de fiançailles de Diana, qu'elle arbore en toutes occasions. "C’était ma façon de m’assurer que ma mère n'allait rien manquer de ce jour et de cette joie", avait indiqué William aux journalistes, le jour de leurs fiançailles.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La bague de fiançaille de Meghan Markle, est aussi un hommage à la princesse de Galles. Présentée le jour de l'annonce de leurs fiançailles le 27 novembre 2017, a été dessinée par Harry lui-même. Le bijou est orné de trois diamants, dont deux proviennent de la collection personnelle de Diana.

Au baptême du petit Archie, le 6 juillet 2019, Kate apparaît avec, aux oreilles, les mêmes perles que celles portées par Diana au baptême de Harry, en 1984.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et lors du premier jour du Royal Tour en Australie du duc et de la duchesse de Sussex, Meghan porte des pièces en forme de papillons, portées par Lady Di.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La relève

Lorsque Kate et William accueillent leur deuxième enfant (et première fille), le 2 mai 2015, ils lui donnent pour prénoms Charlotte, Elizabeth et Diana. Un double hommage à la reine Elizabeth II et Lady Di. Et pour le baptême de ce royal baby, le 5 juillet 2015, ses parents optent pour l'église St Mary Magdalene. Un lieu symbolique puisque Diana y a été baptisée le 30 août 1961.

Harry et son épouse Meghan, eux, choisissent d'annoncer qu'il attendent leur deuxième enfant le 14 février 2021, jour de la Saint-Valentin. C'est à la même date, 37 ans plus que tôt, que Diana avait révélé être enceinte de Harry. Née le 4 juin dernier, la petite soeur d'Archie porte, comme sa cousine Charlotte, un nom qui rend hommage à Diana, ainsi qu'à la reine Elizabeth: Lilibet Diana.

Dans le documentaire HBO Diana, Our Mother: Her Life and Legacy, cité plus haut, William raconte comment lui et Kate parlent de Diana à leurs trois enfants, George, Charlotte (dont le deuxième prénom est Diana) et Louis, afin qu'elle vive à travers eux.

"Nous avons plein de photos d'elle dans la maison, et nous parlons un peu d’elle. C’est difficile parce que, de toute évidence, Kate ne la connaissait pas, alors elle ne peut pas vraiment entrer dans les détails", a confié le Prince. "Alors régulièrement, je mets George et Charlotte au lit, je parle d’elle et j’essaie de leur rappeler qu’ils ont deux grands-mères — il y en avait deux dans leur vie. Et il est important qu’ils sachent qui elle était et qu’elle existait".

Au printemps dernier, les enfants de Kate et William ont ainsi dessiné une carte à l'occasion de la fête des mères, dédiée à leur "grand-mère Diana". La petite Charlotte avait écrit un déchirant "Tu manques à mon papa".

Enfin la petite Lilibet, le deuxième enfant de Harry et Meghan, née il y a quelques semaines se prénomme Lilibet Diana.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles