WikiLeaks: Julian Assange suspendu à une nouvelle décision de justice sur son extradition

À l'issue d'une audience ce lundi 20 mai, deux juges décideront s'ils accordent au fondateur de WikiLeaks un nouveau recours contre son extradition vers les États-Unis. Deux scénarios se profilent.

Après de multiples rebondissements judiciaires, fin mars, deux juges de la Haute Cour de Londres, avaient demandé aux États-Unis de nouvelles garanties quant au traitement qui serait réservé à Julian Assange, avant de se prononcer sur la demande du fondateur de WikiLeaks d'obtenir un nouvel appel contre son extradition. Ce lundi, ils examineront la réponse des autorités américaines et décideront de lui accorder ou non un nouvel appel.

Les juges britanniques veulent s'assurer que Julian Assange n'encourra pas la peine de mort et qu'il pourra bénéficier, en cas d'extradition, de la protection du premier amendement de la Constitution américaine, qui protège la liberté d'expression. La réponse américaine n'a pas été rendue publique, mais selon les proches de l'Australien, les autorités ont assuré qu'il pourrait chercher à faire valoir le premier amendement, sans s'engager formellement à ce que cela lui soit accordé.

À lire aussiLa justice britannique accorde à Julian Assange le droit de faire appel de son extradition vers les États-Unis


Lire la suite sur RFI