Wiesmann Thunderball : le roadster néo-rétro électrique

Wiesmann Thunderball : le roadster néo-rétro électrique
![CDATA[]]

Ces dernières années, nous avons vu émerger de nombreux modèles au style néo-rétro mettant l'accent sur le charme des voitures d'autrefois. Du moins, esthétiquement parlant. Wiesmann, qui est revenu sur le devant de la scène, s'était fait une spécialité de ces modèles autrefois sans concessions, notamment avec ses MF3 et MF5 et leur gros moteur BMW.

Mais les temps ont changé, et même Wiesmann pense à l'avenir. Exit donc le gros V8 qui était prévu sous le capot de la Thunderball, place désormais à des moteurs électriques et une batterie conçus par Roding.

680 ch et 1 100 Nm de couple

La Thunderball 2.0 arrive donc avec deux moteurs électriques implantés à l'arrière pour une puissance totale de 680 ch et 1 100 Nm de couple. Malgré un passage à l'électrique, Wiesmann n'en a pas oublié les fondamentaux : proposer une voiture complètement débridée.

La preuve, la Thunderball reste une vraie propulsion et son poids est relativement contenu pour ce genre d'engin électrique, puisque la marque annonce à peine 1 700 kg sur la balance. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 2,9 secondes.

En ce qui concerne le pack batterie, c'est assez étonnant puisque la Thunderball fait aussi bien que certaines voitures électriques proposées par des constructeurs plus "généralistes". Elle repose sur une architecture 800 volts lui permettant de charger jusqu'à 300 kW en courant continu. La batterie est annoncée à 92 kWh, dont 83 utilisables, et l'autonomie est de 500 km. Il faudra tabler sur deux fois moins sans doute en conduite un tantinet dynamique.

Un style délicatement néo-rétro

En termes de style,...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles