Wiazemsky a vu "Le Redoutable" présenté à Cannes : Hazanavicius a compris Godard

Culturebox (avec AFP)
Faire d'un être "odieux" un personnage "émouvant et drôle" : c'est ainsi que la romancière Anne Wiazemsky, ex-épouse de Jean-Luc Godard, salue "Le Redoutable" de Michel Hazanavicius. Ce film consacré au cinéaste de légende, s'inspire de son roman "Un an après" (Gallimard). Il sera en compétition au Festival de Cannes.

"J'ai vu le film et j'adorerais le revoir car je suis en même temps la meilleure et la pire des spectatrices", confie à l'AFP l'actrice de "La Chinoise", encore sous le coup de l'émotion.

"D'une tragédie, il a fait une comédie"

Pour "Le Redoutable", le réalisateur Michel Hazanavicius ("The Artist"), s'est inspiré du roman de la petite-fille de François Mauriac, qui épousa Godard en juillet 1967, "Un an après" (Gallimard). Révélée par "Au Hasard Balthazar" de Robert Bresson, la jolie rousse au visage mutin a 20 ans. Son époux, phare de la Nouvelle Vague et déjà célèbre mondialement, a 17 ans de plus. 
La déferlante de mai 68 aura raison de leur histoire d'amour et ouvrira une crise chez le réalisateur qui renie ses films ("Pierrot le fou", "Le Mépris"), rompt avec le système du cinéma et avec nombre de ses amis. Souvent violemment. Le tout dans un style radical, parfois émaillé d'épisodes cocasses. 
Le réalisateur "a compris quelque chose de très profond chez Jean-Luc. Et d'une tragédie, il a fait une comédie". "Il a compris la crise qu'il traversait et dont personne, à commencer par moi, n'a mesuré les conséquences". A cette époque, "plus ça avance, plus nos chemins se séparent. Moi qui venais de l'université, j'allais de plus en plus vers le cinéma. Et lui, qui venait du cinéma, s'en éloignait de plus en plus. Et je crois que le film le rend très bien, le rend de manière comique", ajoute la romancière.

Ressemblance hallucinante

Elle a été plus que convaincue par l'interprétation de Louis Garrel. Un acteur qu'elle a connu à sa naissance... Anne Wiazemsky a en effet tourné deux films avec son père, Philippe Garrel. Elle se souvient encore de la découverte de son premier film "Marie pour mémoire", en compagnie de Godard. "Il y a Garrel maintenant, je n'ai plus à faire de films", fut à l'époque le seul commentaire de JLG. "J'ai été hypnotisée par la ressemblance hallucinante entre Louis Garrel et Jean-Luc. Il parle comme lui. Si (...)

Lire la suite sur Culturebox.fr

"Un an après" : mai 68 vu par Anne Wiazemsky
Quand Anne Wiazemsky conte ses amours avec Godard
Louis Garrel interprétera Godard dans le prochain film d'Hazanavicius
Jean-Louis Trintignant considère le Festival de Cannes comme "une corvée"
Le comédien Brad Pitt se confie sur son addiction à l'alcool

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages