A Westminster, le monde politique dit adieu à la reine Elizabeth II

Réunie dans le deuil derrière le cercueil d'Elizabeth II, la famille royale britannique s'est jointe lundi à des centaines de dignitaires étrangers à l'abbaye de Westminster à Londres pour des adieux en grande pompe à la souveraine, à la hauteur de sa popularité planétaire. Une page d'Histoire se tourne avec ces funérailles religieuses de la monarque qui a traversé ses 70 ans, sept mois et deux jours de règne avec un constant sens du devoir, sans jamais laisser percer une opinion mais remplissant ses fonctions de cheffe d'Etat avec sérieux, bienveillance pour ses sujets et un humour pince-sans-rire parfois irrésistible. Dès l'aube, voire plusieurs plusieurs jours à l'avance, les Britanniques se sont massés dans les rues de Londres ou de Windsor, résidence à l'ouest de la capitale où elle sera inhumée dans la soirée, pour participer à cette journée historique, point d'orgue de l'émotion qui a déferlé après son décès le 8 septembre dans son château écossais de Balmoral, à l'âge de 96 an