Western Union reprend les transferts vers l'Afghanistan

·1 min de lecture

Depuis la prise de pouvoir des Talibans, l'activité économique de l'Afghanistan, déjà fragile, tourne au ralenti. Les institutions internationales ont annoncé la suspension de leur aide au pays. Et ces dernières semaines, les Afghans faisaient la queue devant les banques pour pouvoir retirer de l'argent. Dans ce contexte, une bonne nouvelle est venue des Etats-Unis, ce jeudi: le géant américain des transferts d'argent Western Union a annoncé la reprise de ses activités vers l'Afghanistan.

Pour accompagner la reprise de ses services, Western Union offre même les frais de transfert pendant deux semaines. « Nous comprenons les besoins urgents de nos clients et nous nous engageons à les soutenir », explique la compagnie américaine.

Ces transferts représentent en effet une ressource importante. Selon la Banque Mondiale, 789 millions de dollars ont ainsi été envoyés vers l'Afghanistan l'an dernier. Cela représentait près de 4% du PIB, le produit intérieur brut. Beaucoup d'Afghans dépendent de l'argent envoyé par les membres de leurs familles vivant à l'étranger.

Cette reprise, dit le géant américain, est rendue possible par un redémarrage de l'activité bancaire en Afghanistan. Ses banques partenaires ont repris le travail, affirme-t-il, précisant que « de plus en plus d'agences rouvrent chaque jour ».

Alors qu'il était difficile de retirer de l'argent ces dernières semaines, les liquidités circulent désormais mieux, permettant la reprise des transferts. Et celle-ci n'est pas contraire aux sanctions américaines visant l'Afghanistan, assure Western Union. Les envois de fonds relèvent d'activités humanitaires autorisées, souligne la compagnie.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles