Week-end de Pâques : des Français font le choix de prendre la route

Ils étaient nombreux à prendre la route du reconfinement, samedi 3 avril au matin. Dernier week-end où les déplacements sont tolérés oblige, beaucoup de Français en ont profité pour aller se mettre au vert ou pour emmener leurs enfants chez les grands-parents faute de solutions de garde. "Là j'emmène les enfants à l'Arcouest (Côte-d’Armor), j'ai donc dix heures de route, puis après j'ai dix heures de route dans l'autre sens, pour rentrer travailler" témoigne une maman sur le bord de la route. Pour d'autres, c'est simplement un "bol d'air" avant le reconfinement. Qu’est-il possible de faire ? Le journaliste de France Télévisions, Hugo Puffeney, en duplex rappelle : "Ce qui est autorisé, ce sont les déplacements inter-régionaux pour le travail ou raison de santé. Ce week-end, il y a deux motifs supplémentaires : soit pour se confiner pour quatre semaines, soit pour emmener ses enfants vers un lieu de garde." Ces déplacement seront tolérés jusqu'à lundi 5 avril, 19 heures, répète le journaliste.