Week-end de Pâques : certains Français fuient les villes

Avant le confinement, ils sont très nombreux ces Français à avoir pris la voiture et rejoint le bord de mer pour profiter d'une dernière bouffée d'air frais. "Plage, repos, du temps en famille, entre amis, des jeux, un peu de vélo", un Haut-Savoyard près de Sète (Hérault) résume son programme. Pour d'autres, ce sera pour une plus longue durée, comme un habitant de la région parisienne l'explique : "J'ai trouvé un camping ouvert à l'année [...] C'est quand même plus agréable de passer un mois ici." Le casse-tête de la garde des enfants Sur le marché, des parents se posent également des questions sur leur mode de garde à partir de ce lundi 5 avril. "Je suis en télétravail, mais je ne peux pas m'occuper d'un enfant de cet âge-là. C'est impossible", détaille un papa derrière une poussette. Pour lui, comme pour beaucoup, la solution viendra de la famille. Heureusement, les grands-parents habitent également à Frontignan (Hérault), là où le confinement sera certainement moins difficile.