Grève du contrôle aérien à Paris-Orly, jusqu'à 70 % des vols annulés

La grève d'un syndicat de contrôleurs aériens perturbe fortement les vols à l'aéroport parisien d'Orly samedi et dimanche avec jusqu'à 70 % d'annulation, à l'exclusion des outre-mers. Les aiguilleurs du ciel, qui ont récemment obtenu des hausses de salaires, réclament cette fois d'avantage d'effectifs pour anticiper les années à venir.

Week-end compliqué à prévoir pour les passagers de Paris-Orly. Jusqu'à 70 % des vols devraient être annulés samedi 25 et dimanche 26 mai à l'aéroport parisien. Ces perturbations font suite à un appel à la grève d'un syndicat de contrôleurs aériens, un mois après une première protestation ayant conduit à l'annulation de milliers de vols.

L'Unsa-Icna, deuxième syndicat représentatif des aiguilleurs du ciel (17 % aux dernières élections professionnelles), réclame des "effectifs adéquats", jugeant que l'accord signé fin avril entre la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) et le principal syndicat des contrôleurs, le SNCTA (60 % des voix), ne les garantit pas. Le syndicat craint une situation de "sous-effectifs" à venir à l'horizon 2027.

À la suite de cet appel à la grève, la DGAC a demandé, vendredi, aux opérateurs aériens de réduire de 70 % leur programme de vols commerciaux, d'abord pour samedi "de 04 h 00 à 21 h 30 GMT" à l'aéroport de Paris-Orly, avant d'étendre quelques heures plus tard cette demande également à la journée de dimanche, selon des "notices pour les missions aériennes" (Notam) publiées par la DGAC.

Vols vers les outre-mers maintenus

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Jeudi noir pour le trafic aérien français, des milliers de vols annulés
Fortes perturbations aériennes en France malgré la levée du préavis de grève des contrôleurs
France : les contrôleurs aériens en grève jeudi, de nombreux vols menacés