La Web TV du Petit Duc à Aix-en-Provence donne accès à des concerts en ligne et en direct

Depuis le couvre-feu, la salle de spectacles Le Petit Duc à Aix-en-Provence propose aux amateurs de chanson française, musique du monde et de jazz, des concerts à regarder en direct dans leur salon. Une alternative qui prend toute son ampleur avec l'annonce du reconfinement. En direct, comme dans la vraie vie Sur la scène ce jour-là et seule face aux fauteuils vides, la chanteuse Kathy Heiting joue comme devant une foule de spectateurs. Une expérience assez inédite qui donne lieu à de nouvelles relations avec le public. "Ça permet de continuer à être présent et de rassembler plus de gens", assure-t-elle. La musicienne originaire de la région sera de nouveau en concert dans sa salle préférée le 19 novembre prochain à 20h30. Après le concert, la Web TV du Petit Duc propose en plus un petit bonus très appréciable : des tchats d'un quart d'heure avec les artistes.La qualité au rendez-vous Six caméras pour la captation, son stéréo dans les oreilles, qualité HD pour les images, l'équipe du Petit Duc opte pour un rendu optimal tant sur le plan artistique que technique afin d'offrir au spectateur une expérience immersive totale. "Il y a un mastering pour que le son soit au top pour entrer dans internet", explique la chargée de production Myriam Daups. Sur la page Facebook du site, les réactions approuvent l'initiative. "La qualité de l’image et du son est digne de la chaîne Arte" écrit un internaute. "Un immense bonheur de pouvoir continuer à découvrir ou suivre de grands talents", encourage un autre abonné. La preuve avec cet extrait de concert de Laurent Coulondre, le 9 octobre dernier.Côté programmation, l'affiche est alléchante. De la chanson française avec Didier Sustrac (le 12 novembre), de la musique du monde avec Julik (le 7 novembre) et bien sûr beaucoup de jazz dont le duo Olivier Ker Ourio – Emmanuel Bex (le 20 novembre). Soutenir la scène musicale La démarche du Petit Duc est avant tout de garantir l'activité de la scène culturelle. Si le public est désormais écarté des salles de spectacles, les artistes et les techniciens peuvent néanmoins travailler dans la mesure du respect des règles sanitaires. "C'est la réponse que nous avons trouvé à la crise sanitaire, faire en sorte que l'activité continue, le Petit Duc casse les murs et diffuse au-delà de ses murs", assure Gérard Dahan, le directeur de la salle. Pour accéder à ces concerts, le Petit Duc propose deux formules. Soit le concert unique à 5 euros, soit l'abonnement saison à 45 euros. Toute la sélection des concerts est à retrouver sur la Web TV du Petit Duc.