We Hate You Please Die : on a rencontré les quatre enfants terribles du rock "made in Rouen"

Jules Boudier

Ils nous ont tapé dans l'oeil au festival Rock en Seine en août dernier. Leur énergie débordante et leur colère sincère avaient conquis le public et leur avaient valu une ovation générale en fin de concert. Raphaël (chant, guitare), Chloé (basse), Mathilde (batterie) et Joseph (guitare), habités par la même rage face au contexte politique actuel, ont formé We Hate You Please Die (nom tiré d'un titre de la bande originale du film Scott Pilgrim vs. the world) en avril 2017. Depuis, ils ont sorti un album, Kids are Lofi, et ont tourné dans toute la France en 2018 et 2019. Lorsqu'ils ont sorti deux excellents singles le 23 décembre dernier, Coca-collapse et Support your local liars, il nous a paru impératif de les rencontrer. Survoltés sur scène, avec un chanteur qui n'hésite pas à se lancer dans la foule et une batteuse qui s'attache à détruire sa batterie en fin de concert, les quatre membres du groupe se révèlent assez timides en interview. Unis, Joseph, Mathilde et Chloé laissent l'essentiel de la parole à Raphaël Balzary, incontestable figure charismatique et porte-parole du groupe.

Franceinfo Culture : Vous définissez-vous comme "punk" ?

We Hate You Please Die : Ça dépend de la définition de "punk". On nest pas très fans du concept (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi