Washington demande à ses alliés de rapatrier leurs ressortissants ayant combattu pour l’EI

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a exhorté lundi les alliés des Etats-Unis à rapatrier leurs citoyens arrêtés à l'étranger après avoir combattu au sein du groupe Etat islamique, estimant qu'ils ne pouvaient pas être détenus indéfiniment en Syrie. Antony Blinken a lancé son appel depuis Rome, lors d'une réunion de la coalition contre le groupe Etat islamique. Gauthier Rybinski, chroniqueur international de France 24, décrypte les enjeux de cette déclaration.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles