Washington condamne le tir «illégal» d'un missile balistique par la Corée du Nord

© MANDEL NGAN / AFP

Les États-Unis ont condamné jeudi le tir par la Corée du Nord d'un missile balistique qui aurait échoué selon Séoul , après une salve record de projectiles qui a porté à son comble la tension dans la région. Le ministre américain de la Défense Lloyd Austin a dénoncé "le tir illégal et déstabilisateur d'un missile balistique intercontinental la nuit dernière ainsi que des tirs additionnels de missiles aujourd'hui", lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue sud-coréen Lee Jong-Sup.

 

>> LIRE AUSSILa Corée du Nord affirme avoir mené des simulations «nucléaires tactiques»

Washington et Séoul avaient annoncé prolonger les exercices aériens entre leurs deux pays, les plus importants jamais organisés, à cause des "récentes provocations" de la Corée du Nord. "Notre alliance est à toute épreuve" et "nous allons continuer à travailler étroitement ensemble pour développer des options (afin de) protéger les États-Unis et nos alliés dans la région", a ajouté Lloyd Austin.

23 missiles déjà tirés mercredi

Selon l'état-major interarmées sud-coréen, trois premiers projectiles - deux missiles à courte portée suivis d'un ICBM (missile balistique intercontinental) - avaient été lancés jeudi matin par le nord en direction de la mer du Japon. "Le lancement d'un ICBM par la Corée du Nord s'est vraisemblablement soldé par un échec" pendant la séparation du deuxième étage de la fusée, a affirmé l'armée sud-coréenne.

Mercredi, la Corée du Nord avait déjà tiré 23 missiles, ...


Lire la suite sur Europe1