Washington condamne la tentative d'enlèvement d'une journaliste par l'Iran

·1 min de lecture
La journaliste Masih Alinejad, Américaine d'origine iranienne, a été visée par une tentative d'enlèvement à New York.
La journaliste Masih Alinejad, Américaine d'origine iranienne, a été visée par une tentative d'enlèvement à New York.

Une tentative d?enlèvement « dangereuse et méprisable ». Ce mercredi 14 juillet, les États-Unis ont condamné « catégoriquement » la tentative présumée d'enlèvement par l'Iran de Masih Alinejad, une journaliste américaine d'origine iranienne. « Les efforts pour réduire au silence ceux qui essaient pacifiquement d'améliorer la situation en Iran et en dehors sont effroyables et nous continuerons de les dénoncer », a fait savoir la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, dans un point presse.

La veille, la justice américaine a annoncé avoir inculpé quatre agents du renseignement iranien, accusés d'avoir préparé l'enlèvement à New York de cette femme de 44 ans, autrice et militante féministe à l'origine du mouvement antivoile en Iran. « Nous pensons qu'il est toujours dans notre intérêt (...) de poursuivre des discussions afin d'avoir plus de visibilité sur la trajectoire de l'Iran » en matière d'armement nucléaire, a toutefois ajouté la porte-parole de la Maison Blanche. Téhéran et les grandes puissances ont entamé des discussions pour tenter de sauver l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015, moribond depuis que les États-Unis en sont sortis en 2018 et ont rétabli des sanctions contre Téhéran. En riposte, l'Iran abandonné la plupart de ses engagements.

À LIRE AUSSIDe la « République » à l?« État » islamique d?Iran ?

« C'est incroyable »

Sous le choc, la cible de cette machination présumée, Masih Alinejad, a appelé l'Occident à réagir a [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles